VIDEO. Le cargo échoué à Anglet attend son remorquage

DENIS SALLE, CHRISTIAN ETCHEGARAY - FRANCE 3

Le navire est à présent brisé en trois, et les conditions météo empêchent les spécialistes d'évaluer l'état de son réservoir plein de carburant.

L'équipage est sauvé, le risque de pollution majeure presque écarté, mais le navire est toujours là. Le cargo espagnol Luno, échoué mercredi 5 février, à Anglet (Pyrénées-Atlantiques), attend à présent son remorqueur alors que les vagues continuent à le malmener jeudi.

L'enquête sur les circonstances de l'accident spectaculaire du bateau, qui a heurté une digue d'Anglet au cours de la tempête Petra avant de se disloquer en deux puis trois parties, a démarré jeudi, alors que le propriétaire cherche le moyen de remorquer ce qu'il reste du navire. Selon la gendarmerie, les auditions des onze membres de l'équipage du Luno, un cargo de 100 mètres de long, ont démarré jeudi matin.

L'enquête est menée par la section de recherches de la Gendarmerie maritime sous la houlette du parquet de Bayonne. Une enquête administrative confiée au Bureau d'enquête accident espagnol, qui doit y associer des représentants français, a également été ouverte. Enfin, l'assureur du navire va aussi mener une expertise, selon le préfet des Pyrénées-Atlantiques.

Vous êtes à nouveau en ligne