Tempête Qumaira

La tempête Qumaira s'est abattue sur la France, le Royaume Uni et la Belgique dans la nuit du 6 février 2014. Ses vents forts – jusqu'à 145 km/h – ont fait quelques dégâts matériels mais aucune victime n'est à déplorer. Météo France avait mis 22 département en alerte rouge avant le passage de la tempête, une précaution qui a été salutaire. En Bretagne, dans les Pays de Loire et dans le Nord Pas de Calais, la tempête Qumaira a privé d'électricité presque 22 000 foyers avant que la situation ne revienne à la normale, le 8 février dans la journée. Cette tempête est également à l'origine de la chute d'une antenne radio à Bagnolet et de l'échouage d'un cargo à Anglet.

plus
Une dizaine d\'oiseaux ont été relachés lundi 17 février dans les Landes. 

VIDEO. Landes : sauvés des tempêtes, des oiseaux retrouvent leur liberté

Des membres des secours viennent en aide à une habitante de Quimperlé (Finistère) alors que la ville est sous les eaux, le 7 février 2014.

Bretagne : l'arrêté de catastrophe naturelle sera étendu à d'autres communes

Un sauveteur sur un canot pneumatique dans le centre-ville inondé de Quimperlé (Finistère) par la crue de la Laïta, le 7 février 2014.

Quatre départements de l'Ouest en vigilance rouge inondations et crues

Tempêtes multiples, températures record : pourquoi la météo déraille ?

A Quimperlé (Finistère), les pompiers font le tour des habitations pour s\'assurer que personne n\'a besoin d\' être évacué, le 7 février 2014.

La Bretagne à nouveau inondée après la tempête Qumaira

5 février 2014 - les vagues hautes frappent Lomener à Ploemeur (Morbihan)

VIDEO. Après Petra et Qumaira, les dépressions frappent la France de plein fouet

Un sauveteur au pied d\'un panneau de signalisation à Quimperlé (Finistère), le 7 février 2014, pendant un crue de la Laïta.

DIRECT. Tempête Qumaira : quatre départements de l'ouest en vigilance inondation

La commune de Montfort-sur-Meu (Ille-et-Vilaine) sous les eaux, le 7 février 2014.

VIDEO. Des habitants d'Ille-et-Vilaine vivent leur troisième inondation en un mois

A Quimperlé (Finistère), le 7 février 2014, un quai inondé.

VIDEO. Les inondations en Bretagne vues du ciel

La tempête Qumaira a fait monter l\'eau dans le centre de Quimperlé (Finistère), le 7 février 2014. 

EN IMAGES. Quatre jours de tempête sur l'ouest de la France

Une rue indondée de Morlaix (Finistère), jeudi 6 février 2014.

VIDEO. Morlaix à nouveau les pieds dans l'eau

Les rues de Morlaix (Finistère) sont inondées, le 6 février 2014, lors du passage de la tempête Qumaira.

Tempête Qumaira : le Finistère a les pieds dans l'eau

L\'île de Sein (Finistère) fait les frais de la conjonction du vent et des fortes marées

VIDEO. L'île de Sein coupée du monde en raison de la tempête Qumeira

A Morlaix (Finistère), le 6 février 2014.

VIDEO. Les habitants de Morlaix excédés par les crues à répétition

La forte houle a eu raison d\'une maison située à Brignogan-Plages (Finistère), le 3 février.

VIDEO. Après Petra, le Finistère affronte la tempête Qumaira

Les rues de Morlaix (Finistère) sont inondées, le 6 février 2014, lors du passage de la tempête Qumaira.

DIRECT. Tempête Qumaira : le Finistère sous les eaux

L\'océan à Lomener, village de la commune de Ploemeur (Morbihan), le 5 février 2014.

VIDEO. Alerte orange dans 35 départements, le Finistère en rouge

Dans le port de plaisance de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, le 6 février 2014, avant le passage de la tempête Qumaira.

VIDEO. La Vendée se prépare au passage de la tempête Qumaira

Des pêcheurs réparent des filets, dans le port de La Turballe (Loire-Atlantique).

VIDEO. Tempêtes : les marins pêcheurs de La Turballe bloqués à quai

Une vague s\'écrase sur un brise-lames à Ploemeur (Morbihan), le 5 février 2014.

Tempête Qumaira : 19 départements en vigilance orange

Un cargo espagnol s\'est échoué à Anglet (Pyrénées-Atlantiques) en raison de la tempête, le 5 février 2014.

DIRECT. Cargo échoué : "les risques de pollution massive a priori écartés"

Des vagues de plus de 12 m se sont abattues sur l\'île de Sein (Finistère), le 1er février 2014. 

Crues, vagues et vents : pourquoi ça continue

Vous êtes à nouveau en ligne