DIRECT. Tempête Miguel : fin des recherches du pêcheur porté disparu depuis ce matin

Le bateau de la SNSM le 7 juin 2019 sur une plage des Sables d\'Olonne.
Le bateau de la SNSM le 7 juin 2019 sur une plage des Sables d'Olonne. (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)

Avec l'arrivée de la tempête Miguel, Météo France prévoit des rafales de vent de 110 à 120 km/h accompagnées de pluies.

Trois sauveteurs sont morts après le chavirage d'une vedette de la SNSM, vendredi 7 juin, a annoncé la préfecture à France Bleu. Ils portaient secours à un bateau de pêche qui avait déclenché sa balise de détresse. Une personne est portée disparue. Quatre autres personnes ont pu regagner le rivage. Dix départements du grand Ouest sont en vigilance orange jusqu'en fin de journée pour vent violent du fait de l'arrivée de la tempête Miguel par l'Atlantique, selon les prévisions fournies jeudi par Météo France.

>>>La tempête Miguel arrive : "On devrait localement battre des records de rafales de vent pour un mois de juin"

 Dix départements concernés par l'alerte orange. Il s'agit de la Charente-Maritime, de l'Indre, de l'Indre-et-Loire, de la Sarthe, de la Loire-Atlantique, du Maine-et-Loire, du Loir-et-Cher, des Deux-Sèvres, de la Vendée et de la Vienne.

Vents jusqu'à 120 km/h. Sur la plupart des régions, le vent de secteur sud à sud-ouest soufflera de 70 à 90 km/h en rafales, jusqu'à 100/110 km/h en matinée des Pays-de-la-Loire et du Poitou-Charentes à l'ouest de la région Centre, voire 120 km/h sur les côtes. Sur le sud de la région lyonnaise ainsi que sur le Massif central, le vent de sud atteindra temporairement les 90 à 100 km/h en pointes.

Parcs fermés à Bordeaux. Les espaces verts et les cimetières de la ville de Bordeaux (Gironde) seront fermés, a appris France Bleu Gironde. Des vents de 80 à 90 km/h sont annoncés dans le département.

23h10 : Respect à ces trois sauveteurs de la SNSM et d’ailleurs à l’ensemble de ces sauveteurs. Ce sont des bénévoles, ils prennent sur leur temps libre, sans obligation, sans rémunération pour aider, secourir, sauver les autres. La Légion d’honneur trouve là toute sa raison. Merci à vous de tout cœur.

23h10 : Devise de la SNSM "Pour que l'eau salée n'ait jamais le goût des larmes". Pnsées aux familles et aux bénévoles de la SNSM. Respect.

23h10 : Dans les commentaires, vous continuez à exprimer votre émotion après la mort de trois sauveteurs de la SNSM qui intervenaient pour secourir un marin-pêcheur en détresse (qui reste toujours porté disparu). Le chef de l'Etat et le président de l'Assemblée nationale ont, eux aussi, fait part de leur tristesse

23h07 : Chez moi, un catamaran s'est pris pour un avion et à atterri sur la piste cyclable!

23h07 : Un catamaran a été emporté par la tempête, ce matin, entre Royan et Saint Georges de Didonne (Charente-Maritime). Son envol n'a pas fait de blessé, selon France Bleu La Rochelle.

22h00 : C'est en Normandie que l'on dénombre le plus de foyers toujours sans courant (12 000). Voici le reste des chiffres communiqués par Enedis : 10 000 foyers dans le nord de l'Aquitaine, 7 000 foyers en Bretagne, 7 000 foyers dans les Pays de la Loire, 5 000 foyers dans le Centre-Val de Loire et 1 000 foyers en Poitou-Charentes.

21h55 : Lentement mais sûrement, le courant revient dans les logements privés d'électricité. Enedis indique que le nombre de foyers touchés était de 42 000 à 21h30, contre 73 500 trois heures plus tôt.

21h51 : @anonyme : En effet, des trains roulent au ralenti en Bretagne. Ouest France signale des retards entre Quimper et Paris, dans les deux sens, en raison de la chute d'arbres dans le Morbihan.

21h51 : Bonjour, des problèmes à la gare de Rennes ? Des arbres seraient tombés sur les voies. Merci de vos éclairages

21h36 : Le passage de la tempête Miguel a fait cinq blessés légers sur les quais de Seine à Rouen, pendant l'Armada, l'un des plus grands rassemblements de voiliers et de navires de guerre. France Bleu Normandie vous en dit plus ici.

20h42 : "Une vague a cassé les vitres du canot de la SNSM, provoquant probablement des problèmes électriques et un arrêt du moteur."


Face à la presse, le préfet maritime de l'Atlantique donne de premiers éléments sur le naufrage. "ll semble que le canot ait fait plusieurs tours sur lui-même, avant d'atteindre la côte. L'équipage a donc vécu des moments extrêmement difficiles qui se sont traduits par le bilan que nous connaissons. La mer était alors démontée et c'était le pire moment de la tempête."

20h14 : Le préfet maritime de l'Atlantique, Jean-Louis Lozier, affirme qu'il "n'y a plus d'espoir de retrouver le corps du marin à la surface". Il précise que les recherches ont été arrêtées.

20h11 : François de Rugy salue l'action des pompiers, qui "se sont jetés à l'eau" pour porter secours aux sauveteurs de la SNSM. "Ils ont sans aucun doute sauvé la vie d'occupants de ce canot de sauvetage."

20h10 : "La tempête Miguel avait été annoncée, pour autant cet équipage de la SNSM n'a pas hésité, il n'a écouté que son courage et son sens du devoir."

Interrogé sur la sortie en mer du marin-pêcheur qui s'est retrouvé en difficulté et a fait appel aux sauveteurs, François de Rugy affirme que "l'heure n'est sûrement pas à la polémique". Avant d'ajouter : "Je suis moi-même parfois un marin, j'appelle chacune et chacun à la responsabilité."

20h08 : "Nous partageons l'émotion des familles qui sont en deuil, mais aussi la communauté maritime, celle des gens de mer. Je veux témoigner de la solidarité de l'Etat mais aussi des Français vis-à-vis des familles qui sont en deuil."

Face à la presse, le ministre réagit au naufrage d'une vedette de la SNSM, qui a fait trois morts parmi l'équipe de bénévoles.

20h04 : "Nous rendrons à ces marins sauveteurs l'hommage qu'ils méritent", annonce François de Rugy aux Sables-d'Olonne.

20h03 : Il est un peu plus de 20 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• Un marin-pêcheur est toujours porté disparu au large des Sables-d'Olonne (Vendée), après la mort de trois bénévoles de la SNSM venus à son secours en pleine tempête. Quatre autres sauveteurs ont survécu au chavirage de la vedette.

• Top départ pour la Coupe du monde féminine de foot. La France, pays organisateur, affrontera la Corée du Sud en match d'ouverture de la compétition, à 21 heures. Voici l'article à lire pour tout comprendre au tournoi.

Qui rejoindra Nadal en finale ? Réponse demain, car la demi-finale entre Djokovic et Thiem a été suspendue pour la nuit en raison de la pluie. Viendra ensuite la finale femmes Barty-Vondrousova.

• La Nasa a annoncé qu'elle allait ouvrir la Station spatiale internationale aux touristes de l'espace, dès 2020.

19h50 : Météo France lève sa vigilance orange dans les dix derniers départements concernés : Charente-Maritime, Indre, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Sarthe, Deux-Sèvres, Vendée et Vienne.

19h40 : Du côté de la SNCF, voici les dernières nouvelles : les lignes Bordeaux-Saintes et Vierzon-Les Aubrais sont coupées, le trafic est perturbé entre Bordeaux et Handaye, ainsi que dans le secteur de Saint-Brieuc et entre Bernay et Lisieux.

19h37 : Selon un bilan réalisé à 18h30 par Enedis, 73 500 foyers sont privés d'électricité. Voici le détail : 25 000 dans le nord de l’Aquitaine, 12 000 en Bretagne, 12 000 dans le Centre Val de Loire, 11 000 dans les Pays de la Loire, 9 500 en Normandie, 2 500 en Poitou-Charentes et 1 500 dans le Limousin.

19h34 : Cette tempête printanière a provoqué l'annulation de plusieurs événements dans la moitié ouest du pays. A Rouen, le site de l'Armada, rassemblement de grands voiliers, a été évacué. A Bordeaux, les concerts de Nekfeu, The Avener et RO au parc Peixotto n'auront pas lieu. A Paris, le Village Fifa fait les frais du mauvais temps.

19h30 : Deux femmes ont été légèrement blessées après la chute de branches d’arbre au château de Chenonceau (Indre-et-Loire). Les deux blessées, l'une au dos, l’autre à la cuisse, ont été transportées à l'hôpital d'Amboise pour des examens de contrôle. Le parc du château a été fermé dès 15h30.

19h05 : Bravo à ces bénévoles qui risquent leur vie pour aider d autres Je suis tristes pour leur famille Voilà une réelle occasion de décerner une légion d honneur Quel acte de bravoure

19h05 : Soutien aux familles des victimes. Très triste d’apprendre cette catastrophe. Sincères condoléances.

19h19 : L'accident survenu aujourd'hui aux Sables d'Olonne est le plus grave à toucher la SNSM depuis 33 ans. France 3 Bretagne vous raconte la nuit tragique du 7 août 1986, au cours de laquelle cinq sauveteurs ont trouvé la mort à l'Aber Wrac'h (Finistère).

18h59 : La SNSM compte dans ses rangs 3 350 sauveteurs embarqués et 1 400 nageurs sauveteurs, tous bénévoles. En 2017, ils ont porté secours à 9 000 personnes.

19h19 : "C'est pour nous une très grosse épreuve", déplore, sur franceinfo, le président de la SNSM, Xavier De la Gorce. Après la mort de trois sauveteurs, "l'heure est d'abord à la tristesse, l'heure est aussi au réconfort", dit-il.

18h33 : José Jouneau "ne sait pas" pourquoi le marin-pêcheur de 59 ans porté disparu, "un copain", a pris la mer aujourd'hui. "La tempête était annoncée depuis deux ou trois jours", souligne-t-il.

18h29 : Voici le récit du chavirage, tel qu'il a été rapporté au patron du comité des pêches par les survivants : "Ils sont sortis ce matin. A la sortie, il y a une lame qui a cassé les carreaux et, après, ça a été une spirale : le bateau a pris de l'eau et s'est retourné. Il y en a certains qui ont pu s'éjecter et regagner la côte par leurs propres moyens, très difficilement. Et les autres ont dérivé. Il y en a deux qui sont restés coincés à l'intérieur. Quand le bateau s'est échoué, les pompiers ont pu les sortir à ce moment-là."

18h26 : "Les quatre survivants sont blessés dans leur chair, dans leur corps, ils viennent de perdre trois camarades."

Après s'être entretenu avec les sauveteurs survivants de la SNSM et avec les familles des victimes, José Jouneau décrit "une situation épouvantable". Selon lui, les trois sauveteurs retrouvés morts étaient "un jeune de moins de 30 ans", un trentenaire et un quinquagénaire.

18h18 : Le trafic des trains reste fortement perturbé, selon la SNCF. Les lignes TER Bordeaux-Saintes et Poitiers-La Rochelle sont coupées à la suite de la chute d'un arbre sur les voies. Côté TGV, des retards allant jusqu'à 1h30 sont signalés après que des trains ont dû réduire leur vitesse.

18h29 : On fait le point sur l'actualité à 18 heures :

Trois marins d'une vedette de la SNSM sont morts après un chavirage au large des Sables-d'Olonne, tandis qu'une personne qui se trouvait à bord d'un bateau de pêche est portée disparue. Voici ce que l'on sait du drame. Le ministre de la Transition écologique doit, par ailleurs, faire un point à 19 heures. A suivre dans notre direct.


• L'Australienne Ashleigh Barty affrontera en finale la jeune Tchèque Marketa Vondrousova. Du côté des hommes, Rafael Nadal a sèchement battu sur Roger Federer et s'offre sa 12e finale. Pour savoir qui il affrontera de Thiem ou de Djokovic, vous pouvez regarder le match dans notre direct. Il est pour l'instant interrompu.

• # Le procès aux assises des attentats de janvier 2015 est prévu du 20 avril au 3 juillet 2020 à Paris, indique une source proche du dossier à franceinfo.

• La Nasa ouvrira la Station spatiale internationale aux touristes de l'espace dès 2020. C'est à lire ici.

17h01 : Accident rarissime alors que la tempête Miguel balaie le littoral atlantique. Trois sauveteurs sont morts après le naufrage d'une vedette de la SNSM qui partait secourir un bateau de pêche, au large des Sables-d'Olonne (Vendée). Des recherches sont en cours pour retrouver une personne toujours portée disparue. Franceinfo fait le point sur le drame.




(SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)

15h56 : Cher @charentais, le pont de l'île de Ré est praticable mais attention vous devez rouler à une vitesse réduite à 50 km/h si vous êtes en voiture. Par contre, le trafic est interdit aux poids lourds, bus, camping-cars, vélos, vélomoteurs, motos, véhicules avec remorque et piétons. Plus d'infos ici.

15h53 : Bonjour france info. Qu'en est-il des conditions de circulation entre Paris et la rochelle? Le pont de l'île de ré est-il praticable? J'aimerai bien rentrer chez moi....

15h20 : François de Rugy, le ministre de l'Environnement, se rend aux Sables-d'Olonne, où trois sauveteurs ont perdu la vie, fait-il savoir à franceinfo.

15h00 : Voici plusieurs photos du bateau chaviré de la SNSM. Trois sauveteurs sont morts dans le naufrage, une personne du bateau de pêche est toujours portée disparue.







(SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)

14h48 : "C'est un drame épouvantable", a réagi sur franceinfo Benoît Brocart, préfet de Vendée, après que trois sauveteurs de la SNSM sont morts en tentant de porter assistance à un bateau mis en difficulté par la tempête Miguel. Le canot SNSM est sorti "pour se porter au secours d'un bateau de pêche qui avait déclenché sa balise" en fin de matinée, a expliqué le préfet, évoquant "des éléments déchaînés".

14h39 : Les secours sont toujours sur place, précise le ministre de l'Intérieur, alors qu'une personne à bord du bateau de pêche est toujours portée disparue.



(SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)

14h35 : Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, déclare partager "l'émotion et l'immense tristesse" des camarades des trois sauveteurs morts cet après-midi.

14h16 : Plusieurs ministres expriment leur tristesse après l'annonce de la mort des trois marins de la SNSM aux Sables-d'Olonne.

14h16 : "Nous avons à déplorer trois morts. Ce bateau de sauvetage portait secours à un bateau de pêche qui avait déclenché sa balise de détresse. Evidemment, c'est un traumatisme chez les sauveteurs parce qu'il n'y a pas eu d'accident grave depuis 1986", déclare à BFMTV le président de la SNSM.

14h08 : Très triste pour les 3 sauveteurs de la SNSM. Un grand respect pour votre engagement et une immense pensée à vos proches

Vous êtes à nouveau en ligne