DIRECT. Tempête Harvey : "Il n'y a jamais rien eu de tel", déclare Donald Trump

Des véhicules coincés sur une route inondée de la ville de Houston, au Texas (Etats-Unis), le 28 août 2017. 
Des véhicules coincés sur une route inondée de la ville de Houston, au Texas (Etats-Unis), le 28 août 2017.  (ERICH SCHLEGEL / AFP)

La tempête a fait au moins trois morts. Le président américain, Donald Trump, se rendra sur place dès mardi.

La tempête tropicale Harvey poursuit son passage dévastateur dans le sud des Etats-Unis. Au Texas, les autorités américaines s'attendent à accueillir plus de 30 000 personnes dans les centres d'accueil d'urgence. Houston, la plus grande ville de l'Etat, a vécu sa deuxième nuit sous des trombes d'eau. Elle est isolée par des inondations "sans précédent" provoquées par la tempête. "Il n'y a jamais rien eu de tel", a déclaré dans la soirée du lundi 28 août le président américain, Donald Trump, qui avait auparavant déclaré l'état d'urgence pour l'Etat de Louisiane. Il se rendra sur place dès mardi. 

Des milliers de personnes sauvées des eaux. Sur le terrain, des milliers de sauveteurs, pompiers, policiers, gardes-côtes, militaires de la garde nationale et de simples volontaires se mobilisent pour sauver des gens de la montée des eaux parfois fulgurante. "Nous tentons de renforcer les opérations de recherche et de sauvetage sur une zone très vaste, plus de 30 ou 50 comtés possiblement impactés au Texas", a précisé Brock Long, directeur de l'agence fédérale des situations d'urgence (Fema). 

Au mois trois morts. La tempête a fait au moins trois morts, mais des zones entières sont encore inaccessibles ou submergées, et le gouverneur Greg Abbott a estimé qu'il était trop tôt pour donner un bilan humain. "Même s'il y a une accalmie aujourd'hui, ne pensez pas que la tempête est terminée", a renchéri le maire de Houston, Sylvester Turner, encourageant ses 2,3 millions d'administrés à rester chez eux. Les inondations devraient atteindre leur pic mardi ou mercredi, selon le directeur du service météorologique national, Louis Uccellini. 

 Donald Trump sur place mardi. Le président américain, qui avait promis d'attendre, afin de ne pas gêner les secours, se rendra dès mardi au Texas, cet Etat du sud frappé de plein fouet par le plus puissant ouragan à accoster aux Etats-Unis depuis 2005.

Vous êtes à nouveau en ligne