DIRECT. La tempête Eleanor a fait au moins un mort et vingt-six blessés

Un arbre s\'est couché sur la Promenade des Anglais à Nice (Alpes-Maritimes), après le passage de la tempête Eleanor, le 3 janvier 2018.
Un arbre s'est couché sur la Promenade des Anglais à Nice (Alpes-Maritimes), après le passage de la tempête Eleanor, le 3 janvier 2018. (VALERY HACHE / AFP)

En Haute-Savoie, un skieur de 21 ans a été tué par la chute d'un sapin sur une piste de la station de Morillon.

La tempête Eleanor a fait un mort, mercredi 3 janvier, après la chute d'un arbre sur une piste de ski dans la station de Morillon, en Haute-Savoie. Selon un bilan fourni par le ministère de l'Intérieur en début de soirée, vingt-six personnes ont été blessées, quatre "gravement" et vingt-deux "plus légèrement". Les quatre blessés graves sont un homme tombé de son toit en Seine-et-Marne, une femme frappée par un bloc de ciment dans le Haut-Rhin, un motard ayant heurté un arbre en Eure-et-Loir et un automobiliste blessé par la chute d'un arbre dans l'Essonne.

Au total, 25 départements restent en vigilance orange en raison des risques de vents violents et de vagues-submersion. 

24 départements sont toujours en alerte orange dans le cadre de la tempête Eleanor, le 3 janvier 2018. 
24 départements sont toujours en alerte orange dans le cadre de la tempête Eleanor, le 3 janvier 2018.  (METEO FRANCE)

La liste des départements concernés : les Alpes-Maritimes, la Corse-du-Sud, le Var, et la Haute-Corse sont toujours en alerte aux vents violents. L'Isère, la Savoie et la Haute-Savoie sont en vigilance pluie et inondations. Ces deux derniers départements sont aussi en alerte aux avalanches, tout comme les Hautes-Alpes. Le Doubs, l'Eure, la Gironde, le Jura, la Haute-Saône, la Seine-Maritime et le Territoire de Belfort sont en alerte aux risques d'inondations. La Charente-Maritime, les Côtes-d'Armor, le  Finistère, la Gironde, l'Ille-et-Vilaine, les Landes, la Manche, le Pas-de-Calais, les Pyrénées-Atlantiques, la Seine-Maritime, la  Somme et Vendée en vigilance aux vagues/submersion. Et le Doubs, l'Eure, la Gironde, le Jura, la Haute-Saône, la Seine-Maritime et le Territoire de Belfort en alerte pour risques de crue. 

35 000 foyers sont encore privés d'électricité. Ils le resteront cette nuit, selon Enedis. Dans le détail, l'Alsace Franche-Comté est la zone la plus touchée par ces coupures de courant, avec 12 000 foyers plongés dans le noir. 8 000 foyers sont sans courant en Lorraine, 3 000 en Champagne-Ardenne, 2 000 en Normandie, 2 000 en Picardie et 1 500 en Île-de-France.

Des rafales à près de 150 km/h déjà enregistrées. Sur les régions côtières du nord du pays, des rafales maximales de 135 km/h au cap Gris-Nez, 129 km/h à Boulogne, 119 km/h à Abbeville et 108 km/h à Dunkerque ont été enregistrées. Dans les terres, ces valeurs ont atteint les 147 km/h à Cambrai-Epinoy (Nord), 120 km/h à Saint-Arnoult (Oise), 111 km/h à Rouvroy-en-Santerre (Somme), 107 km/h à Aulnois-sous-Laon (Aisne), 106 km/h à Lillers (Pas-de-Calais), 107 km/h à Reims.

Vous êtes à nouveau en ligne