DIRECT. Tempête Eleanor : le corps du pompier disparu hier dans une rivière a été retrouvé, le bilan grimpe à cinq morts

Des secouristes sur les rives du Bréda, à Détrier (Savoie), le 4 janvier 2018, à la recherche d\'un pompier emporté par les flots.
Des secouristes sur les rives du Bréda, à Détrier (Savoie), le 4 janvier 2018, à la recherche d'un pompier emporté par les flots. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Deux autres personnes restent portées disparues. Quatorze départements sont toujours en vigilance orange. 

La tempête touche à sa fin mais les intempéries liées à la tempête Eleanor se poursuivent. Elles ont fait cinq morts et deux disparus. Le corps du pompier disparu jeudi dans une rivière à Moutaret (Isère) a été retrouvé vendredi 5 janvier. Au total, 14 départements restent en vigilance orange inondation-crue. 

Quatorze départements sont toujours en vigilance orange inondation et crue, le 5 janvier 2018, dans le cadre de la tempête Eleanor. 
Quatorze départements sont toujours en vigilance orange inondation et crue, le 5 janvier 2018, dans le cadre de la tempête Eleanor.  (METEO FRANCE)

 Cinq morts et deux disparus. Un pompier volontaire de 65 ans qui secourait une famille réfugiée sur le toit de sa voiture, jeudi à la mi-journée, a été emporté par un torrent déchaîné, le Breda, entre l'Isère et la Savoie. Son corps a été retrouvé dans l'après-midi, portant le bilan à cinq morts. Deux personnes restent portées disparues : un homme de 81 ans, sorti observer la crue d'une rivière à Lucenay-l’Evêque (Saône-et-Loire), jeudi soir, n'est jamais revenu. Et un autre homme, un Allemand de 70 ans, a disparu à Rouvres-sur-Aube (Haute-Marne) : il était sorti de sa maison pour ouvrir une vanne et éviter que sa propriété soit inondée, et serait probablement tombé dans un réservoir qui communique avec l'Aude, explique la préfecture. 

 14 départements en alerte orange. L'alerte orange inondation et crue est maintenue pour les Ardennes, la Corrèze, la Dordogne, le Doubs, la Gironde, le Jura, le Lot, la Marne, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Haute-Saône, la Saône-et-Loire et les Vosges. 

 Le risque d'avalanches persiste. Des départs spontanés d'avalanches vont encore se produire et quelques grosses avalanches restent possibles, avec la reprise des précipitations dans la nuit, prévient Météo France. Ce risque concerne toujours tous les massifs savoyards. Alors que les stations de ski sont bondées en raison des vacances, de nombreuses routes de montagne menant aux stations sont restées fermées pendant la nuit. Le préfet de l'Isère demande aux vacanciers de ne pas anticiper leur retour, car des axes sont toujours en cours de déblaiement.

Vous êtes à nouveau en ligne