EN DIRECT. Tempête Dirk, 145 000 foyers privés d'électricité, un marin porté disparu

Deux hommes observent la houle lors du passage de la tempête Dirk à Pors Poulhan (Finistère).
Deux hommes observent la houle lors du passage de la tempête Dirk à Pors Poulhan (Finistère). ( MAXPPP)

La tempête a malmené le nord-ouest de la France et les îles britanniques lundi soir et mardi matin. 

 Vingt départements sont en vigilance orange, mardi 24 décembre, en raison des vents violents, des pluies et des inondations qui ont accompagné le passage de la tempête Dirk. Cette tempête se déplace désormais vers l'est et le sud-est, en perdant de son intensité.

A Morlaix, les rues de la ville basse ont été inondées. Selon la préfecture, contactée par francetv info, il est tombé en quelques heures, sur le bassin de Morlaix, jusqu'à 70 mm de pluie (soit l'équivalent de deux semaines de précipitations) au lieu des 45 mm prévus. La maire a annoncé qu'elle allait réclamer l'état de catastrophe naturelle, permettant l'indemnisation des commerçants et particuliers.

A 17 heures, 145 000 foyers étaient privés d'électricité, principalement en Bretagne.

 La ligne ferroviaire Brest-Saint-Brieuc a été coupée, selon la SNCF, qui a annoncé un retour progressif à la normale dans la journée. Dans la matinée, des inondations entre Morlaix et Brest et la chute d'une dizaine d'arbres entre Morlaix et Saint-Brieuc ont entraîné l'annulation d'une vingtaine de trains, affectant quelque 400 voyageurs.

Dans le Calvados, un enfant de 12 ans a été tué dans l'écroulement d'un mur qui est "peut-être en lien" mais sans "certitude" avec le coup de vent, selon le parquet de Caen. Dans un communiqué, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, "a fait part de son émotion" et a rappelé les consignes de prudence diffusées par Météo France : "limiter les déplacements, prendre garde aux chutes d’arbre ou d’objets, ne pas intervenir sur les toitures, ne pas circuler en bord de mer et éviter la proximité des plages."

 Un homme, de nationalité russe, qui se trouvait à bord d'un cargo en avarie de barre, est recherché au large de Brest après être tombé à l'eau en raison des mauvaises conditions météorologiques.

Le skipper suisse Bernard Stamm, de retour de la Transat Jacques-Vabre, a été secouru avec un coéquiper dans la Manche. Son voilier a été très endommagé par la tempête. 

 

Vous êtes à nouveau en ligne