Tempête Dennis : environ 45 000 foyers privés d'électricité dans le quart nord-ouest de la France, selon Enedis

Un habitant passe dans l\'écume qui envahit la jetée lors du passage de la tempête Dennis à Saint-Guénolé, dans le Finistère, le 16 février 2020.
Un habitant passe dans l'écume qui envahit la jetée lors du passage de la tempête Dennis à Saint-Guénolé, dans le Finistère, le 16 février 2020. (FRED TANNEAU / AFP)

Les foyers dépourvus de courant se trouvent "principalement en Bretagne, dans les Pays de la Loire et en Normandie", selon un point de situation effectué dimanche à 18 heures.

Environ 45 000 foyers étaient privés d'électricité dans le quart nord-ouest de la France, dimanche 16 février en début de soirée, après le passage de la tempête Dennis, a indiqué Enedis. Les foyers dépourvus de courant se trouvent "principalement en Bretagne, Pays de la Loire et Normandie", indique à l'AFP une porte-parole du gestionnaire du réseau de distribution d'électricité, après un point de situation effectué à 20h30.

La tempête Dennis a par ailleurs provoqué d'importants retards à la gare Montparnasse, dimanche soir, a indiqué la SNCF à franceinfo. Les rafales ont notamment provoqué des chutes d'arbres sur les voies. Les incidents se concentrent dans les Pays de la Loire et dans le Centre-Val de Loire. Entre trente minutes et quatre heures de retard sont à prévoir.

La vigilance orange au vent et à la pluie a été levée pour les quatre départements bretons ainsi que pour La Manche et le Calvados, a indiqué Météo-France dimanche après-midi. "L'épisode pluvieux touche à sa fin. Les cumuls de pluie mesurés pour l'épisode dépassent généralement 40 mm sur le Finistère et le Morbihan", ont précisé les prévisionnistes.

Vous êtes à nouveau en ligne