VIDEO. Vingt ans après la tempête de 1999, comment les sinistrés se sont-ils relevés ?

FRANCE 2

Entre le 26 et le 28 décembre 1999, la France était frappée par des vents d'une violence exceptionnelle. Un phénomène vite baptisé la tempête du siècle tant les dégâts étaient importants. 92 personnes avaient été tuées.

Pascal Bosq a failli être ruiné. Après le passage de la tempête Martin, ce vigneron-sylviculteur a perdu une partie de son exploitation à Listrac-Médoc (Gironde). "Ces pins d'une douzaine d'années ont succédé aux grands pins de 55 ans qui étaient là". Le 27 décembre 1999, les vents frôlaient les 175 km/h sur son domaine. La forêt est gravement touchée. Sur 400 hectares de sa propriété, 80% sont détruits. "Déjà quand on voyait un peu les dégâts sur la route par laquelle on est venu, on avait la gorge serrée. Mais quand on est arrivé là, ce fut un choc", explique Pascal Bosq. Un choc immortalisé par des photos.

La chute du moulin de Valmy

Deux ans après la catastrophe, en 2002, Pascal Bosq n'arrivait pas à redresser son activité. Au bord de la faillite, il se rabat sur ses vignes. Après la tempête, tous les sylviculteurs cherchent à écouler le bois des arbres décimés. Cette arrivée massive sur le marché provoque alors la chute du cours du bois. À Valmy (Marne), la chute du moulin avait particulièrement marqué les habitants. Il sera reconstruit grâce à la contribution financière des habitants. Tous ont cotisé pour sauver ce qu'ils considèrent comme un symbole de la République.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne