Ce qu'il faut savoir sur la tempête Carmen qui va frapper la France pour le Nouvel An

La tempête Carmen touche les côtes du département de la Loire-Atlantique, à Batz-sur-Mer, le 30 décembre 2017.
La tempête Carmen touche les côtes du département de la Loire-Atlantique, à Batz-sur-Mer, le 30 décembre 2017. (CAROLINE PAUX / CROWDSPARK / AFP)

Météo France a placé 37 départements en vigilance orange pour la journée de lundi.

Après Ana et Bruno en décembre, Carmen va traverser la France d'Ouest en Est, lundi 1er janvier. Cette nouvelle tempête menace en particulier le littoral atlantique, selon Météo France. Le service de météorologie a placé 37 départements en vigilance orange au vent violent et aux vagues-submersion. 

Il s'agit de l'Allier, de l'Ariège, du Calvados, du Cantal, de la Charente, de la Charente-Maritime, du Cher, de la Corrèze, de la Corse-du-Sud et de la Haute-Corse des Côtes-d'Armor, de la Creuse, de la Dordogne, du Finistère, de la Haute-Garonne, du Gers, de la Gironde, de l'Ille-et-Vilaine, de l'Indre, de l'Indre-et-Loire, des Landes, de la Loire-Atlantique,du Lot-et-Garonne, du Maine-et-Loire, de la Manche, de la Mayenne, du Morbihan, de l'Orne,du Puy-de-Dôme, des Pyrénées-Atlantiques, de la Sarthe, des Deux-Sèvres, du Tarn, du Tarn-et-Garonne, de la Vendée, de la Vienne et de la Haute-Vienne. 

Voici ce qu'il faut savoir sur cette tempête qui va jouer les trouble-fêtes.

Où la tempête va-t-elle passer ?

A peine achevées les festivités de la nuit du Nouvel An, les vents vont se lever lundi tôt dans la matinée, pour souffler fortement de la pointe bretonne jusqu'à l'estuaire de la Gironde. Selon Emmanuel Demaël, prévisionniste à Météo France, ces rafales pourraient atteindre dans la matinée les 120-130 km/h sur les côtes, et les 90 km/h dans l'intérieur des terres, des Pays de la Loire jusqu'à la Basse-Normandie et la partie ouest de l'Ile-de-France.

Dans l'après-midi, les vents devraient encore se renforcer, avec des rafales de 120 à 140 km/h sur toute la façade atlantique. Ils devraient gagner du terrain vers l'Est, allant de la Vendée et la Charente au Massif central, et en fin de journée jusqu'au Nord-Est.

Les rafales dans l'intérieur des terres seront en général comprises entre 80 et 100 km/h, mais pourraient atteindre localement 110 à 120 km/h, comme dans le nord de la Nouvelle-Aquitaine et le sud de la région Centre, selon le prévisionniste. Aucune région ne devrait être épargnée par les rafales de vent, qui toucheront aussi le Sud-Ouest, les Alpes et la Méditerranée dans le courant de la journée. La Corse en particulier sera touchée par "un vent violent en soirée et durant la nuit suivante", indique Emmanuel Demaël, qui évoque des "rafales certainement supérieures à 140 km/h" sur l'Ile de Beauté.

Météo France a placé 26 départements en vigilance orange, dimanche 31 décembre 2017.
Météo France a placé 26 départements en vigilance orange, dimanche 31 décembre 2017. (METEO FRANCE)

A quoi faut-il s'attendre ?

Cette troisième tempête hivernale sera marquée par des vents violents avec des rafales pouvant atteindre 140 km/h. Ce phénomène "hivernal classique" et d'une intensité comparable aux précédentes tempêtes Ana et Bruno, pourrait entraîner des dégâts dus à des chutes de toitures ou d'arbres pouvant endommager le réseau électrique. Dans le Finistère, 400 foyers étaient privés d'électricité en raison des forts vents dimanche matin.

Phénomène aggravant, la concomitance entre le passage de Carmen et des coefficients de marée élevés, proches de 90 le long de la façade atlantique, vont générer de fortes vagues et des risques de submersion sur les côtes.

Quelles précautions faut-il prendre ?

"La première précaution est le confinement", expliquait à franceinfo Sébastien Léas, prévisionniste à Météo France. Les consignes à observer sont en effet de limiter les déplacements, d'adapter sa vitesse en voiture, de faire attention aux chutes d'objets. "Rangez les objets susceptibles d'être emportés", conseille en effet le ministère de l'Intérieur sur Twitter. 

"Pour les gens qui seraient obligés de prendre la route, il faut être particulièrement vigilant, limiter sa vitesse. Et éviter encore plus sur le littoral l'accès aux digues et les routes littorales", conseille auprès de franceinfo Benoît Brocart, préfet de la Vendée. "Nous sommes en lien avec les autorités municipales des communes du littoral, à qui nous avons déjà demandé de limiter au maximum les baignades du Nouvel An", continue le préfet.