Tempête Alex : les évacuations se multiplient dans les Alpes-Maritimes

France 3

48 heures après les intempéries cauchemardesques qui ont sévi dans les Alpes-Maritimes, l'aide s'organise, rapporte France 3 dimanche 4 octobre. L'armée est mobilisée pour évacuer ceux qui ont tout perdu et apporter des biens de première nécessité dans les villages les plus touchés par la tempête Alex. 

La délivrance. Enfin, ils quittent leur village, devenu pour eux le symbole d'une nuit d'enfer. Toute la journée du dimanche 4 octobre, les évacuations se sont multipliées à Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes), une des communes les plus touchées par la tempête Alex, le vendredi 2 octobre. Sur la place de la mairie, la file d'attente pour partir à Nice s'allonge. Chacun guette le prochain hélicoptère, mais parfois, l'attente est insupportable. "On se gèle, on n'a rien", déplore une habitante.

"La priorité, c'était de partir"

Pour partir, il faut parfois courir. Une famille qui habite la vallée de la Roya vient d'apprendre qu'un train partait pour Nice : la liaison vient juste d'être rétablie. "La priorité, c'était de partir, mettre les enfants au chaud", confie la mère de famille. Ceux qui choisissent de rester dans les vallées ont besoin de tout : il n'y a ni eau, ni électricité, et rien pour se nourrir. L'armée apporte de quoi tenir quelques jours, mais cela ne suffira pas. À Breil-sur-Roya, c'est avec des seaux que les habitants récupèrent de l'eau d'un camion de pompiers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne