Alpes-Maritimes : le désarroi des sinistrés à Breil-sur-Roya

Dans le secteur de la Roya (Alpes-Maritimes), la crue a été d'une rare violence. Des maisons, entreprises ou campings ont été dévastés dans plusieurs villages. Au-delà de la nourriture et du manque d'eau, les habitants n'ont plus de nouvelles de leurs proches.

Dans le secteur de la vallée de la Roya (Alpes-Maritimes), une route coupe du monde 3 700 sinistrés depuis vendredi 2 octobre. Quatre villages du département sont totalement inaccessibles. Toutes les voies d'accès aux habitations se sont effondrées sous le poids de l'eau, soulevées par la tempête. La route, ou ce qu'il en reste, est impraticable pour les secouristes. Seuls les hélicoptères peuvent ravitailler les sinistrés, qui n'ont ni eau, ni électricité. Les reconnaissances se font par les pompiers-plongeurs, qui sillonnent les berges du fleuve depuis plus de sept heures pour recenser les besoins des habitants.

Des dégâts colossaux

Le village de Breil-sur-Roya, lui, est de nouveau accessible. C'est le seul de la vallée. Les dégâts y sont colossaux : la commune est défigurée, enlisée dans la boue. Depuis dimanche 4 octobre au matin, une quinzaine de militaires arrivés en renfort frappent à toutes les portes pour vérifier si personne ne manque à l'appel et évaluer les besoins urgents.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne