La Faute-sur-Mer panse ses plaies, six ans après la tempête Xynthia

FRANCE 2

Les anciens élus de la Faute-sur-Mer seront-ils à nouveau condamnés à de la prison ferme, lors de leur jugement en appel ? 29 personnes de la commune avaient perdu la vie en 2010 lors du passage de la tempête Xynthia.

Une équipe de France 2 est retournée à La Faute-sur-Mer, plus de six ans après le passage de la tempête Xynthia, qui avait coûté la vie à 29 personnes. Un terrain vague de 36 hectares où plus personne ne pourra habiter. Pour Patricia et Daniel Berzin, le souvenir de l'inondation est encore très présent. Ils espèrent ne jamais revivre ça. Ils ont pu rester à La Faute-sur-Mer à la condition de construire un étage, où ils ont créé ce qu'ils appellent leur "pièce de survie". 

300 habitants ont quitté la commune

A chaque alerte, l'appréhension est là, Patricia vient alors se réfugier. "Ce qui nous a été conseillé de faire, c'est de faire un balcon pour pouvoir être hélitreuillés si jamais besoin était", explique Patricia. 28 février 2010, à la Faute-sur-Mer, l'eau se déchaîne et de nombreux habitants se retrouvent coincés dans leur maison. 29 personnes périssent noyées, beaucoup n'ont pas d'étage. Après le drame, 500 habitations sont détruites, 300 habitants quittent la commune, un nouveau coup dur. Pour repeupler la commune : le maire se heurte à un obstacle de taille : 80 % de la ville est désormais en zone rouge, c'est-à-dire inconstructible.
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne