Frayeur et galère pour les 180 passagers d'un vol Paris-Toulouse sur EasyJet

Un avion de la compagnie EasyJet, le 11 avril 2006. (Photo d\'illustration)
Un avion de la compagnie EasyJet, le 11 avril 2006. (Photo d'illustration) (JOEL SAGET / AFP)

Les passagers d'un vol EasyJet Paris-Toulouse, dimanche, ont atterri à Montpellier après deux tentatives d'atterrissage à Toulouse.  

Les 180 passagers d'un vol EasyJet Paris-Toulouse, dimanche 5 février, ont atterri à Montpellier à cause de la tempête Marcel. L'avion, un Airbus A320, a quitté Orly avec près d'une demi-heure de retard, à 15h55, en direction de Toulouse-Blagnac.

Deux tentatives d'atterrissage

Arrivé à Toulouse, le pilote de la compagnie low-cost a tenté par deux fois d'atterrir, sans succès, à cause des rafales de vent. Sur sa page Facebook, la compagnie confirme l'incident et la décision du pilote de se dérouter vers Montpellier. Elle assure que "la sécurité des passagers à bord n'a jamais été compromise".

Le vol a finalement atterri à 18h15 à Montpellier. Une fois sur le tarmac, les passagers sont resté confinés pendant près de deux heures, selon plusieurs passagers. Selon l'un d'entre eux, cité par la Dépêche du Midi, la compagnie aurait intimé au pilote de redécoller pour Toulouse afin d'éviter de payer des frais supplémentaires.

EasyJet asssure que c'est faux : l'attente aurait duré une trentaine de minutes, dit la compagnie, qui assure aussi avoir cherché des bus et des taxis à Montpellier pour rallier Toulouse. Aucun n'était disponible, selon elle. Les passagers ont donc rejoint Toulouse en train ou en voiture de location, à leur frais.

Tomas Pontillon : "Au moment d'arriver sur la piste, il remet plein gaz"
--'--
--'--