DIRECT. Cargo échoué à Anglet : "les risques de pollution massive a priori écartés"

Le navire a été projeté sur les rochers par la force des vagues. Le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, s'est rendu sur la plage des Pyrénées-Atlantiques où le bateau s'est brisé.

La tempête Petra à l'assaut du littoral atlantique. Après que des violentes rafales de vent se sont abattues, mardi 4 février dans la soirée, sur les côtes bretonnes et le Sud-Ouest, les marées, conjuguées aux fortes vagues, menacent le littoral. Météo France a placé la côte atlantique en alerte "vagues-submersion", des Pyrénées-Atlantiques au Finistère. Les Côtes-d'Armor sont également concernées par cette alerte. En Bretagne, le Finistère, le Morbihan et les Côtes d'Armor sont aussi en alerte orange "pluie-inondation", jusqu'à jeudi 16 heures. 

Francetv info fait le point sur les dégâts occasionnés par le passage de cette tempête hivernale. 

Un cargo échoué dans les Pyrénées-Atlantiques. A Anglet, un navire battant pavillon espagnol s'est coupé en deux, rapportent Sud Ouest et France Bleu Pays Basque. Le cargo a été projeté sur les rochers par la force des vagues. L'équipage a pu être hélitreuillé. Le cargo était à vide lorsqu'il s'est brisé, mais il contenait l'équivalent de quatre camions-citernes de fioul. Et une fuite de gasoil aurait été constatée. Le plan Polmar de lutte contre la pollution maritime a été déclenché. Le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, qui s'est rendu sur place, a cependant assuré que "les risques de pollution massive" sont "a priori écartés".

Des rafales jusqu'à 150 km/h. Dans le Finistère, les rafales ont atteint 150 km/h mardi. Et aucune accalmie n'est en vue. De nouvelles bourrasques sont attendues mercredi, de 120 à 140 km/h sur le littoral, jusqu'à 150 sur les caps exposés, et 100 à 110 km/h dans les terres.

Des milliers de foyers sans électricité. Depuis mercredi matin, 25 000 foyers sont toujours privés d'électricité, selon ERDF, joint par francetv info. Le Finistère et les Côtes-d'Armor sont les plus touchés, avec respectivement 13 000 et 7 000 foyers concernés. Viennent ensuite le Morbihan et l'Ille-et-Vilaine, avec respectivement 4 000 et 1 000 foyers touchés.

Les pompiers multiplient les sorties. Ils ont réalisé un millier d'interventions dans le Morbihan, 400 dans le Finistère, indique France Bleu Breizh Izel, souvent pour des chutes d'arbres ou de branches. La circulation est perturbée sur certains axes, précise France 3 Bretagne.

Vous êtes à nouveau en ligne