Tempête Eunice : la vigilance orange aux vents violents est levée dans tous les départements des Hauts-de-France et de Normandie concernés

Un mur effondré dans le quartier du Vieux-Lille (Nord) après le passage de la tempête Eunice, le 18 février 2022.
Un mur effondré dans le quartier du Vieux-Lille (Nord) après le passage de la tempête Eunice, le 18 février 2022. (MAXPPP)

Cinq départements des Hauts-de-France et de Normandie étaient placés en vigilance orange pour vents violents.

La situation devrait commencer à s'améliorer dans le nord de la France. Météo France a levé vendredi 18 février à 19 heures la vigilance orange aux vents violents qui concernait les cinq départements placés sous surveillance en raison du passage de la tempête Eunice : la Manche, la Seine-Maritime, la Somme, le Pas-de-Calais et le Nord. La vigilance vagues-submersion a été également levée sur la Seine-Maritime, la Somme et le Pas-de-Calais. La situation ne sera toutefois pas de tout repos : des averses vont continuer à concerner les côtes de Manche dans la nuit, et seront parfois accompagnées de fortes rafales, avec des vents allant jusqu'à 100-110 km/h sur les côtes, avertit le prévisionniste. Ce direct est désormais terminé.

Le match Lille-Metz aura bien lieu. Un temps menacée par les vents violents, la rencontre Lille-Metz, qui doit ouvrir la 25e journée de Ligue 1 vendredi soir au stade Pierre-Mauroy de Villeneuve d'Ascq, aura finalement lieu, a confirmé le Losc. 

Jusqu'à 160 000 foyers privés de courant. Jusqu'à 160 000 foyers ont été privés de courant, "au plus fort de l'épisode" d'intempéries, a annoncé le gestionnaire du réseau Enedis dans un communiqué.

Des transports perturbés. L'aéroport de Lille-Lesquin a interrompu les vols depuis 15h50 et jusqu'à 18 heures au moins. Les ports du littoral du Nord ont été mis à l'arrêt par mesure de précaution, y compris celui de Dunkerque depuis 13 heures. La circulation des TER reliant Paris à Amiens, Saint-Quentin, Beauvais et Laon, a elle été maintenue, ainsi que celle des TGV entre Paris et Lille ou Calais. Ceux circulant sur des lignes classiques (Paris-Valenciennes ou Dunkerque) sont par contre suspendus.

D'importante vagues. "Les vagues sont les plus importantes" dans "les endroits les plus extrêmes", a déclaré le préfet du département de la Manche sur franceinfo. Le coefficient de marée est de 91. Une rafale record de 134 km/h a été relevée dans la matinée à Barfleur (Manche), selon France Bleu Cotentin.

Vous êtes à nouveau en ligne