Mexique : les chances de retrouver des survivants s'amenuisent

Trois jours après le séisme, l'espoir laisse progressivement place à la tristesse au Mexique. Plus les heures passent et plus les chances de retrouver des survivants s'amenuisent.

Le silence. Un silence pesant à l'écoute des éventuels survivants prisonniers des décombres. À Mexico, le temps presse, trois jours après le séisme qui a fait au moins 233 victimes. Les chances de survies sont de plus en plus faibles. Les autorités ont démenti hier, jeudi 21 septembre, la présence d'une fillette encore vivante sous les décombres de son école. Des autorités qui n'entretiennent plus aucun espoir autour de ces enfants coincés sous les décombres de leur classe.

Des habitants livrés à eux même

À Mexico, depuis trois jours, l'armée et des centaines de bénévoles se relaient pour secourir, mais aussi organiser l'approvisionnement. Une aide massive dans les rues de la capitale, mais absente dans les zones plus proches de l'épicentre du séisme. Les habitants sont livrés à eux-mêmes. "Maintenant, j'espère que le gouvernement fédéral va nous aider. Ici, tout est détruit, ils ne viennent pas et nous disent 'nous vous soutiendrons, nous vous aiderons, vous n'êtes pas seuls', mais c'est un mensonge", déplore une sinistrée au micro de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne