Ouest : un séisme de magnitude 4,9 enregistré à Bressuire et ressenti de la Rochelle à Tours

Deux séismes ont été ressentis dans la matinée du vendredi 21 juin 2019 à Bressuire (Deux-Sèvres).
Deux séismes ont été ressentis dans la matinée du vendredi 21 juin 2019 à Bressuire (Deux-Sèvres). (CAPTURE ECRAN CARTE RÉSEAU NATIONAL DE SURVEILLANCE SISMIQUE)

Quelques minutes après le premier séisme, un second de magnitude 2,6 a été ressenti à Bressuire (Deux-Sèvres).

Un séisme de magnitude 4,9 sur l'échelle de Richter (version corrigée par le Réseau national de surveillance sismique, le RéNaSS) a été enregistré à 8h50 près de Bressuire, dans les Deux-Sèvres, vendredi 21 juin. Il a été ressenti de la Rochelle à Tours en passant par Angers. Il a également été ressenti à Rennes et au Mans. Un deuxième séisme de magnitude 2,6 a été ressenti à 8h59, toujours près de Bressuire. A 9h20, une demi-heure après la secousse, aucun dégât n'était signalé auprès des pompiers de Loire-Atlantique et de Vendée.

Une région habituée aux tremblements de terre

Selon Eric Beucler, enseignant-chercheur au Laboratoire de Planétologie et Géodynamique à l'université de Nantes, "c'est un très gros tremblement de terre pour la région et les gens autour de Cholet ont perçu une très forte énergie". Les tremblements de terre sont fréquents dans l'Ouest de la France, en moyenne "tous les 3 ou 4 jours, mais seuls les sismographes les perçoivent, ajoute Eric Beucler, en revanche des séismes comme celui de ce matin, il n'y en a qu'un par an en moyenne".

Comment expliquer cette récurrence des séismes dans cette région ? Selon l'enseignant chercheur "il y a de fortes chances que cela proviennent de l'héritage du massif armoricain", ces petites montagnes étaient l'équivalent des Alpes il y a 350 millions d'années. "Quand il y a des montagnes aussi hautes, il y a des failles, poursuit Eric Beucler. Aujourd'hui, ces failles sont toujours là. Et il suffit d'accumuler quelques forces, quelques contraintes, et quand il y a un élément déclencheur, comme l'érosion par exemple, cela produit un séisme."

C'est comme si on avait un vibreur de téléphone puissance 1000, ça fait drôle...Un petit peu d'angoisse.Un auditeur de France Bleu Poitouà France Bleu Poitou

Un auditeur de France Bleu Loire Océan qui habite à Carquefou a raconté que tout s'est mis à trembler dans sa maison : "Les meubles et la vaisselle qui étaient sur la table. Mon premier réflexe a été de sortir pour voir si ce n'était pas un camion ou un avion."

Le séisme a également été ressenti dans le Poitou. "La vitre de mon insert a tremblé, j'ai cru à un avion, la vaisselle a bougé dans mon vaisselier j'ai cru que c'était le passage d'un train", a rapporté un auditeur de France Bleu Poitou.

Vous êtes à nouveau en ligne