Japon : glissements de terrain meurtriers après un séisme

Deux jours après le typhon d'Osaka, le nord du Japon a été frappé par un séisme d'une magnitude de 6,6.

La montagne a explosé sous le choc du séisme qui a frappé le nord du Japon dans la nuit du mercredi 5 septembre. Elle a été éventrée. Sur des kilomètres, tout le relief a été recomposé. Il n'a fallu que quelques secondes pour que l'île d'Hokkaido change de visage. Les maisons touchées ont été broyées. Des centaines de sauveteurs tentent de dégager les ruines. Des dizaines de personnes sont portées manquantes. En ville, des torrents de boue ont tout emporté sur le passage. Certains ont dû être évacués en barque. D'autres ont été héliportés, car toutes les routes sont coupées.

Un renfort de 25 000 soldats

"J'étais coincé sous une commande et je n'arrivais pas à sortir. J'avais pris un coup sur le crâne. Il a fallu que je nage pour sortir de mon lit", raconte un riverain. En pleine nuit, la ville de Sapporo s'est éteinte. Le séisme d'une magnitude de 6,6 a coupé l'électricité sur toute l'île, provoquant des mouvements de panique. Le constat est rude. Les rayons des magasins sont dévastés, des temples se sont écroulés, des rues se sont affaissées. Dans ces conditions, le bilan ne peut être que provisoire. Le gouvernement a annoncé un renfort de 25 000 soldats, au regard de l'ampleur des dégâts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne