VIDEO. Quels sont les réflexes à adopter pour éviter un feu de forêt ?

BRUT

Chaque été, ils ravagent des milliers d'hectares de forêt. Pourtant, ils peuvent souvent être évités. Voici comment prévenir les incendies, et comment s'en protéger.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

On estime que plus de 80 % des feux de forêts sont d'origine humaine. Certains facteurs comme une température élevée, une sécheresse ou des vents violents peuvent toutefois favoriser et aggraver les incendies. En forêt, quelques comportements essentiels permettent ainsi d'éviter de déclencher un feu et de bien réagir en cas d'incendie.

Avant de partir 

Il est recommandé de consulter la météo et de se renseigner sur les zones à risques d'incendies et les interdictions d'accès. Il faut aussi toujours prendre sur soi un téléphone portable et prévenir ses proches de son itinéraire.

En forêt

Allumer un feu de camp dans une zone boisée est interdit dans de nombreux pays. Celui-ci peut rapidement devenir incontrôlable et se propager. Une autre cause régulière des feux de forêt sont les mégots de cigarettes jetés dans la nature. De même, les barbecues, les feux d'artifices ou encore les débris de verre peuvent favoriser les départs de feu. Enfin, il est essentiel de respecter les chemins balisés ainsi que les lieux de camping autorisés et sécurisés.

En cas de feu

Face à un départ de feu, il faut immédiatement appeler les secours. Si cela est possible sans se mettre en danger, essayer d'éteindre le feu avec de la terre, du sable ou de l'eau. Il faut ensuite s'éloigner du feu dans un axe perpendiculaire à sa propagation. Respirer à travers un linge humide permet de réduire les effets de la fumée toxique dégagée par les flammes. Pour s'abriter, les constructions en dur sont le meilleur refuge. Sinon, il faut chercher un plan d'eau ou une zone dégagée, avec peu de végétation.

Les risques de mourir directement d'un feu de forêt sont faibles comparé à d'autres catastrophes naturelles. Cependant, de nombreux effets indirects comme la pollution de l'air générée par la fumée sont difficiles à quantifier.

Vous êtes à nouveau en ligne