Sécheresse : quand les murs craquent

France 2

La chaleur ne faiblit pas. La vigilance canicule est étendue à cinq départements. Une forte sécheresse sévit sur tout le territoire et qui a d'importantes conséquences pour les bâtiments.

Des fissures par dizaines qui lézardent toute la façade de la maison. Depuis trois ans, Marie-Claire découvre de nouvelles failles tous les jours, qui attaquent l'intérieur de son habitation. Du jamais vu après 22 ans vécus sous ce toit. Avec un expert, Marie-Claire a fait reconnaitre par les assurances que la sécheresse était la cause de ce sinistre.

Des travaux lourds

Le retrait-gonflement est un retrait des sols argileux en fonction de leur hydratation. En période de sécheresse, les argiles se rétractent puis se gonflent lorsqu'il y a des précipitations, avec un impact direct sur les fondations des constructions. Marie-Claire et son mari attendent la restauration : 120 000 euros pris en charge par l'assurance. Les travaux sont lourds. Pour une autre habitation de la région, il faut compter six semaines.



Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne