Pénurie d'eau dans le Nord : la préfecture met en cause les "ouvertures intempestives" de bouches à incendie

Un château d\'eau dans le Valenciennois (Nord), le 25 juin 2019.
Un château d'eau dans le Valenciennois (Nord), le 25 juin 2019. (MAXPPP)

Les pompiers du Nord mettent en garde contre les risques engendrés par les "ouvertures intempestives" de ces points d'eau indispensables en cas d'incendie.

"Les châteaux d'eau du Valenciennois à sec", alerte La Voix du Nord, mardi 25 juin. Les habitants de Hergnies, Vieux Condé, Condé sur l'Escaut et Saint-Saulve, communes voisines de Valenciennes, ont en effet constaté une nette baisse de la pression au robinet, précise la préfecture du Nord. En cause, les "usages non prioritaires de l'eau et le 'street pooling'", qui consiste à ouvrir les bouches à incendie pour se rafraîchir. Les pompiers du Nord ont relevé douze "ouvertures intempestives" de ces points d'eau indispensables aux pompiers.

La préfecture rappelle aussi les mesures de restriction en cours dans le département visant à économiser l'eau : limiter l'arrosage des pelouses, interdire le remplissage des étangs et du lavage des voitures, limiter les remplissages de piscine. Une campagne de communication avec appels téléphoniques, SMS aux clients du fournisseur Suez et relais sur les réseaux sociaux a également été lancée, selon France 3 Hauts-de-France.

Le Nord, en alerte sécheresse au moins jusqu'au 30 juin, est pourtant relativement épargné par la canicule. A Valenciennes, Météo France prévoit des maximales à 31 °C mercredi, 28 °C jeudi et 31 °C vendredi, mais des températures nocturnes fraîches, entre 14 °C et 18 °C.

Vous êtes à nouveau en ligne