Il faut se préparer à "une sécheresse plus grave" si les nappes phréatiques "ne se remplissent pas", selon Météo France

La Garonne, près du pont des Catalans à Toulouse, le 11 septembre 2012.
La Garonne, près du pont des Catalans à Toulouse, le 11 septembre 2012. (REMY GABALDA / AFP)

Frédéric Nathan, prévisionniste chez Météo France, a prévenu, mercredi sur franceinfo, que les trois prochains mois seront déterminants quant à une sécheresse en France au printemps et en été.

La plaine et la montagne souffrent de la sécheresse. La neige n'est pas au rendez-vous dans de nombreuses stations de ski française en ce début d'hiver. La situation ne devrait pas s'arranger dans les prochaines années. Les spécialistes prévoient que la durée d'enneigement va diminuer de 60 à 85% en basse altitude d'ici la fin du siècle. La plaine souffre aussi du manque de pluies. Frédéric Nathan, prévisionniste à Météo France, a annoncé, mercredi 28 décembre sur franceinfo, "des records de faibles précipitations" pour le mois décembre. Pour lui, il faut se préparer à "une sécheresse plus grave" si les nappes phréatiques ne sont pas rechargées dans les prochaines semaines.

franceinfo : Quelle est la situation climatique de la France en ce début d'hiver ?

Frédéric Nathan : Sur la plus grande partie du territoire, on constate une forte sécheresse. Il y a eu très peu de pluie depuis juillet dernier et le mois de décembre est particulièrement marquant. Nous allons probablement battre des records de faibles précipitations sur un certain nombre de villes comme Chambéry, Tarbes et Grenoble. C'est problématique puisque l'on est entrés dans une période de recharge des nappes phréatiques. Pour l'instant, elles ne se remplissent pas.

Est-ce une situation exceptionnelle ?

C'est une situation assez exceptionnelle. Depuis six mois on constate un déficit de près de 40% des précipitations sur l'ensemble du territoire. Il y a une compensation par un début d'année extrêmement pluvieux. Au final, sur l'ensemble de l'année, on aura, à peu près, un niveau de précipitations normales.

Est-ce que les vacanciers peuvent espérer de la neige dans les stations de ski ?

Le manque de pluie en plaine correspond au manque de neige en altitude. Lundi, une perturbation va circuler sur le pays. Cela va donner un petit peu de neige, mais ça ne sera pas encore suffisant pour les stations. Il faudra attendre les premières semaines de janvier pour voir si la situation se débloque réellement.

Est-ce que la situation peut devenir préoccupante ?

On a encore trois mois devant nous pour recharger les nappes phréatiques. C'est ce qui est le plus préoccupant. Il faut que les nappes phréatiques se rechargent. Sinon, nous allons vers une sécheresse plus grave au cours du printemps et de l'été prochain.

Vous êtes à nouveau en ligne