Haute-Garonne : sécheresse inédite, bientôt en alerte renforcée ?

En Haute-Garonne, la sécheresse fait beaucoup de dégâts sur les cultures d'été, comme le maïs et le tournesol.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

A Sabonnères (Haute-Garonne), la récolte des tournesols a commencé mardi 15 septembre après-midi, soit trois semaines en avance. Du jamais vu pour Jean-François Lamassé, céréalier. A cause de la sécheresse, les tiges des tournesols se cassent comme du bois sec. L'agriculteur pourrait perdre jusqu’à 70 000 euros cette année faute d’eau à proximité de ses champs. La Haute-Garonne compte neuf cours d’eau complètement à sec aujourd’hui, soit 1/4 pour le département, du jamais vu depuis une décennie. 

Le plus faible niveau de pluie

A Toulouse (Haute-Garonne), la sécheresse bat tous les records avec le plus faible niveau de pluie enregistré l’été depuis les premiers relevés météo en 1960. Pour maintenir le débit de la Garonne, un lâcher d’eau a été autorisé en provenance d'un lac pyrénéen. Déclenchée par les pouvoirs publics, l’opération est couteuse : près de 80 000 euros par jour. "Avant on avait la réserve de neige, maintenant en juin elle est fondue, donc il nous faut trouver d’autres systèmes et il faut que chacun soit plus économe", explique Jean-Michel Fabre, président du syndicat mixte d’étude et d’aménagement de la Garonne. Faute de pluie d’ici 10 jours, la préfecture pourrait annoncer de nouvelles restrictions d’usage de l’eau. La Garonne rentrerait alors dans une phase d’alerte renforcée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne