VIDEO. Pour une "écologie joyeuse", il propose d’éviter les mesures punitives

brut

Vous trouvez injuste d’abandonner systématiquement votre voiture un jour sur deux pendant un pic de pollution ? L’auteur Olivier Blond comprend ce sentiment. Il en parle largement dans un livre qui dénonce "l’écologie punitive".

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Cultiver sa fibre écologique peut parfois s’avérer contraignant et même développer un sentiment d’injustice. Olivier Blond ne connaît que trop bien cette impression. Il estime que l’écologie actuelle a un aspect "punitif". "Tout le problème de l’écologie punitive, c’est qu’elle demande des sacrifices", explique-t-il. Celui, qui est aussi le président de l’association Respire, propose de changer les choses en préférant les mesures incitatives aux mesures punitives.

Renforcer le sentiment de justice

Pour Olivier Blond, un des enjeux principaux contre l’écologie punitive, c’est la question de la justice. En effet, il pense que si les gens refusent parfois d’agir, c’est parce qu’ils trouvent que la mesure à appliquer injuste. "Ils trouvent injuste que, eux, aient à faire des efforts alors que leur voisin ou la collectivité ou les grosses entreprises à côté ne font rien", continue-t-il. 

Aussi, Olivier Blond est convaincu que certaines personnes "seraient ravies" de changer leurs habitudes si elles le pouvaient. Il faudrait donc les aider et "trouver des manières de défendre l’intérêt des gens plutôt que de leur imposer des sacrifices". 

Vous êtes à nouveau en ligne