VIDEO. La prime à la conversion n'est "pas faite pour acheter des Tesla" ou "des véhicules à 50 000 euros", affirme la ministre des Transports

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Elisabeth Borne estime que l'utilisation de la prime à la conversion n'est, pour un certain nombres de cas, pas "dans l'esprit" de cette mesure.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La prime à la conversion n'est pas faite "pour acheter des Tesla" [des voitures électriques haut de gamme], a déclaré Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, vendredi 5 juillet sur franceinfo. "Ce n'est pas la peine de mettre de l'argent du contribuable pour acheter un véhicule à 50 000 euros".

Cette aide permet aux Français de bénéficier d'une aide financière pour délaisser un vieux véhicule au profit d'une voiture moins polluante. "Cette prime a un grand succès mais il y a un certain nombre d'utilisations qui ne sont pas dans l'esprit de ce qu'on avait voulu", a expliqué Elisabeth Borne.

"S'assurer qu'on achète des véhicules vraiment propres"

Elisabeth Borne évoquait les "quelques dizaines de Français", selon elle, qui ont acheté des véhicules électriques "à plus de 50 000 euros""Très clairement, ce n'était pas l'esprit de la prime donc on va regarder comment on peut éviter ce genre d'utilisation", explique-t-elle. Cela pourrait passer par des conditions de ressources pour l'attribution de l'aide ou par l'exclusion de certaines gammes de véhicules du dispositif.

L'autre axe de travail du gouvernement concerne la qualité des voitures achetées via la prime à la conversion. "Il faut aussi s'assurer qu'on achète des véhicules vraiment propres." Elisabeth Borne a affirmé que le gouvernement allait "regarder les critères pour s'assurer qu'on atteint bien la cible".

Le gouvernement avait d'abord envisagé l'attribution de 500 000 primes à la conversion d'ici 2022. Face à l'afflux de demandes, il y aura finalement un million d'aides d'ici la fin du quinquennat. Les conditions de révision de la prime devraient être dévoilées d'ici la rentrée, selon la ministre. La prime à la conversion peut aller de 1 000 à 5 000 euros en fonction de ses revenus, du nombre de kilomètres parcourus et du type de véhicule acheté.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne