Pollution : "Il n'est plus nécessaire d'affirmer le lien entre pollution et santé"

Les véhicules seront classés en fonction de leurs émissions de CO2.
Les véhicules seront classés en fonction de leurs émissions de CO2. (JULIO PELAEZ / MAXPPP)

La vignette Crit'Air devient obligatoire lundi pour les véhicules motorisés circulant dans Paris. Elle sert à réguler leur circulation en cas de pic de pollution, en indiquant leur classe environnementale. La pneumologue Jocelyne Just a estimé, sur franceinfo, qu'il était urgent d'agir.

Lundi 16 janvier, la vignette Crit'Air devient obligatoire à Paris. Ce nouvel outil sert à réguler le trafic des véhicules en cas de pic de pollution. La ville de Paris a obtenu le soutien de plusieurs médecins qui affirment qu'il est urgent d'améliorer la situation.

"Il faut passer à l'action", a notamment réagi sur franceinfo le professeur Jocelyne Just, pneumologue à l'hôpital pédiatrique Trousseau à Paris. "Il n'est plus nécessaire d'affirmer le lien entre pollution et santé. Le lien est fait depuis une trentaine d'années. On voit plus de malades pendant les pics de pollution" affirme-t-elle.

La pneumologue tire la sonnette d'alarme. "Il faut que la population sache que la pollution est néfaste pour la santé de leur enfant", dit-elle, avant de s'interroger : "Est-il normal que pendant les pics de pollution, on suspende les récréation ? C'est ça la vie future que l'on veut pour nos enfants ?" La pollution de l'air provoque 48 000 décès prématurés par an.

Désormais, les conducteurs qui circuleront dans Paris sans cette vignette, aussi appelée "certificat qualité de l'air", s'exposeront à une amende de 45 euros. Poids lourds, deux et trois roues sont aussi concernés. L'obligation court du lundi au vendredi, de 8h à 20h. Pour l'obtenir, il suffit de remplir un formulaire sur le site du ministère de l'Environnement, ce petit macaron coûte 4,18 euros.

"On voit plus de malades pendant les pics de pollution" explique la pneumologue Jocelyne Just
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne