Pollution de l'air : les préfets pourront bientôt interdire certains chauffages au bois dans les zones polluées

L\'utilisation du chauffage au bois représente près de la moitié des émissions de particules fines en France, selon le gouvernement d\'Edouard Philippe. 
L'utilisation du chauffage au bois représente près de la moitié des émissions de particules fines en France, selon le gouvernement d'Edouard Philippe.  (BETTINA MARE IMAGES / AFP)

L'Assemblée nationale a voté un amendement pour permettre au préfet d'interdire l'usage d'appareils de chauffage polluants dans les zones couvertes par un plan de protection de l'atmosphère.

Les feux de cheminée bientôt illégaux dans certaines régions ? Les députés ont en tout cas adopté, vendredi 1er juin, un amendement du gouvernement pour permettre au préfet, dans les zones couvertes par un plan de protection de l'atmosphère, d'interdire l'usage d'appareils de chauffage polluants et en particulier les foyers ouverts et les appareils de chauffage au charbon.

Au niveau national, l'utilisation du chauffage au bois "représente près de la moitié des émissions de particules fines (PM2.5) issues principalement d'appareils de chauffage au bois peu performants", explique le gouvernement dans son amendement au projet de loi Logement.

Plusieurs études montrent que "les foyers ouverts émettent, pour une même quantité d'énergie produite, entre 13 et 30 fois plus de particules fines qu'un foyer fermé, selon leurs performances", ajoute-t-il. Cette situation est notamment celle de la vallée de l'Arve (Haute-Savoie) et de l'Ile-de-France.

Vous êtes à nouveau en ligne