Pollution aux particules fines : du mieux en Ile-de-France

Une vue générale de Paris, le 26 mars 2012.
Une vue générale de Paris, le 26 mars 2012. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

La qualité de l'air s'améliore en Ile-de-France, mardi 11 mars, après un épisode de pollution aux particules fines. Le cœur de l'agglomération est cependant visé par un seuil d'information.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La situation s'arrange en Ile-de-France, mardi 11 mars, puisque la concentration de PM10 (particules au diamètre inférieur à 10 micromètres) est désormais de 70 microgrammes par mètre cube d'air contre 83 la veille. La région n'est plus en niveau d'alerte (> 80) mais reste tout de même visée par le seuil d'information (> 50).

La région a connu un épisode de pollution aux particules fines depuis près d'une semaine, en raison de nombreux facteurs, dont la dispersion des particules émises par les moteurs diesel. L'alerte aux particules avait été déclenchée, vendredi 7 mars, par l'agence de surveillance de qualité de l'air Airparif et la préfecture de police.

Des associations écologistes ont annoncé une plainte prochaine contre X pour "mise en danger d'autrui". Elles entendent dénoncer "l'inertie des pouvoirs publics" contre la pollution de l'air.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne