Pollution aux particules fines à Paris : la préfecture de police annonce la fin du pic jeudi, les mesures de restriction levées dès mercredi minuit

Un contrôle de police à Paris, où la circulation différenciée est mise en place en raison d\'un pic de pollution aux particules fines, le 27 février 2019. 
Un contrôle de police à Paris, où la circulation différenciée est mise en place en raison d'un pic de pollution aux particules fines, le 27 février 2019.  (MAXPPP)

La préfecture précise qu'à 14 heures mercredi, "1 471 infractions ont été relevées" dans le périmètre concerné par ces restrictions, "dont près de 600 pour non-respect de la circulation différenciée".

C'est la fin d'un nouveau pic de pollution. La préfecture de police a annoncé, mercredi 27 février en fin d'après-midi, la fin à partir de jeudi de l'épisode de pollution aux particules fines à Paris. La préfecture déclare en parallèle que toutes les mesures de restriction de la circulation en région parisienne, prises pour limiter cette pollution, seront levées à partir de minuit, dans la nuit de mercredi à jeudi. 

"Sortie de l'épisode de pollution dès demain. Levée de l'ensemble des mesures restrictives à compter de minuit", a annoncé la préfecture sur Twitter. "Météo France a annoncé, à compter du jeudi 28 février, des conditions météorologiques plus favorables à la dispersion des agents polluants", explique-t-elle dans un communiqué. "Airparif prévoit ainsi une amélioration de la qualité de l’air en Ile-de-France avec un taux de concentration qui serait compris entre 25 et 35 µg/m³ – le seuil d’information et de recommandation étant de 50 µg/m³ – et une sortie de l’épisode de pollution dès demain", poursuit la préfecture. 

Plus de 1 400 infractions relevées

Dans son communiqué, la préfecture de police rappelle que les autorités ont mis en place une circulation différenciée au sein d'un périmètre délimité par l'A86. Les véhicules de classes 4 et 5 et ceux non classés, les plus polluants, ont été interdits de circulation tout au long de la journée. 

La préfecture précise qu'à 14 heures mercredi, "1 471 infractions ont été relevées, dont près de 600 pour non-respect de la circulation différenciée". "Les autres infractions concernent notamment le non-respect des limitations de vitesse plus restrictives en vigueur ces jours derniers", ajoute-t-elle.

Vous êtes à nouveau en ligne