Paris : la vignette anti-pollution devient obligatoire à partir de lundi

Ces pastilles serviront à réguler la circulation dans Paris lors des pics de pollution.
Ces pastilles serviront à réguler la circulation dans Paris lors des pics de pollution. (MAXPPP)

Petit rappel de tout ce que vous ne savez pas déjà sur les vignettes Crit'Air anti-pollution, obligatoires pour tous les véhicules motorisés autorisés à circuler à Paris à partir de lundi.

La ville de Paris instaure à partir de lundi 16 janvier sa zone de circulation restreinte, comme l'ont déjà fait Grenoble et Lyon. L'objectif est de lutter contre la pollution de l'air au quotidien et plus efficacement pendant les pics. Les automobilistes et conducteurs de deux-roues doivent donc apposer sur leur pare-brise une vignette Crit'Air anti-pollution, obligatoire pour tous les véhicules motorisés autorisés à circuler dans la capitale. Franceinfo vous rappelle tout ce que vous ne savez pas déjà sur ce dispositif.

Si vous n’avez pas déjà votre vignette, vous pouvez encore la commander

Depuis cet été, vous pouvez obtenir ce "certificat qualité de l'air" sur le site du ministère de l'environnement. Il n'est pas trop tard pour le faire. Vous devez remplir un questionnaire sur votre véhicule, payer 4,18 euros et votre vignette vous sera envoyée par la poste à l'adresse figurant sur votre carte grise.

Une couleur par niveau de pollution

Il y a six vignettes Crit'Air de couleurs différentes en fonction du niveau de pollution du véhicule. La verte va aux voitures électriques ou à hydrogène. La violette, numéro 1, pour les essences de moins de 6 ans. La jaune, numéro 2, pour les essences qui ont entre 6 et 10 ans et les diesels de moins de 6 ans. La orange, numéro 3, pour les essences qui ont entre 10 et 20 ans et les diesels qui ont entre 6 et 10 ans. La marron et la grise, numéro 4 et 5, vont aux vieux diesels.

Pas de panique si vous n'êtes pas encore équipés !

Il y a une tolérance prévue de deux mois. Pendant cette période, les contrôles ne seront d'abord que "pédagogiques" et vous ne risquez pas d’amende si vous présentez votre carte grise, à condition toutefois que votre voiture ait moins de 20 ans ou moins de 15 ans si c’est un scooter. Ces engins, qui ne peuvent pas prétendre à une vignette sont déjà interdits à la circulation depuis le 1er juillet dans Paris en semaine entre 8h et 20h. Et là attention, l'amende est salée : 68 euros. Les vignettes Crit'Air permettront surtout aux forces de police de repérer ces vieux véhicules plus rapidement et donc de les verbaliser.

Restriction aux vignettes plutôt que circulation alternée 

Au lieu de faire une circulation alternée en fonction des numéros de plaque d'immatriculation, l'idée est de limiter l'accès en ville seulement aux véhicules les moins polluants en cas de pics. A Grenoble par exemple, au bout de 7 jours de pollution, seuls les véhicules équipés de vignette verte, violette, jaune et orange peuvent rouler dans l'agglomération.

A Paris, c'est le préfet qui décidera en fonction du niveau de la pollution quels véhicules pourront rentrer dans le centre ou pas. Mais la mairie ne veut pas attendre les pics pour agir. Elle veut bannir de plus en plus de voitures polluantes toute l'année. Elle a donc déjà prévu d'interdire à la circulation en semaine les vignettes grises, c'est à dire les diesels de plus de 15 ans, et ce à partir du 1er juillet prochain. Et on le sait, à terme, tous les diesels.

Depuis le 1er juillet dernier, les automobilistes peuvent obtenir une vignette de couleur, nouvel outil de lutte contre la pollution des villes.
Depuis le 1er juillet dernier, les automobilistes peuvent obtenir une vignette de couleur, nouvel outil de lutte contre la pollution des villes. (VISACTU)