Inde : alerte à New Delhi qui étouffe sous un nuage de pollution

France 2

New Delhi respire de plus en plus mal. La capitale indienne et ses 20 millions d'habitants subissent actuellement un nouveau pic de pollution. Des vols ont dû être annulés et les écoles sont fermées.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

À New Delhi (Inde), partout où se pose le regard, le paysage est occulté par l'épais brouillard de pollution. Les rayons du soleil le percent difficilement. Au sol, impossible de voir à plus de quelques mètres, les habitants se couvrent le visage pour essayer de filtrer l'air. Beaucoup se plaignent de problème à la gorge et aux yeux.

"Suffoquant"

"C'est suffoquant et on tousse beaucoup", déplore un Indien. "En plus des problèmes respiratoires, la pollution nous pressurise psychologiquement", se plaint un autre. L'air présente une concentration de particules fines appelées PM 2.5 de 810 microgrammes par mètre cube d'air, soit un taux plus de 32 fois supérieur aux recommandations de l'OMS. Les écoles de New Delhi resteront fermées jusqu'au 5 novembre et la circulation alternée doit être mise en place jusqu'au 15 novembre. En 2018, la pollution de l'air en Inde a causé la mort de près de 1,2 million de personnes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne