Émissions de CO2 : l'Allemagne choisit l'amende... et ça marche !

FRANCE 2

Une pastille verte sur le pare-brise ou 40 euros d'amende... C'est la règle qui a été mise en place outre-Rhin. Un système qui a fait ses preuves, nous explique Amaury Guibert, en direct de Berlin pour le 13 heures de France 2.

Outre-Rhin, c'est le véhicule "propre" ou la contravention. Un système qui a fait ses preuves, comme nous l'explique Amaury Guibert, en direct de Berlin pour France 2 ce mardi 2 juin. Pour circuler dans le centre-ville, un véhicule propre est obligatoire. Pour le prouver, tous les Berlinois doivent avoir leur pastille verte, sous peine d'une amende de 40 euros et du retrait d'un point sur le permis.

Les particules fines ont baissé de 25% dans le centre-ville, et le parc automobile s'est renouvelé. Berlin est devenue unes des villes les moins polluées d'Europe. Une situation qui ne doit pas faire oublier que dans le centre-ville, 50% de la pollution vient des usines de la périphérie berlinoise. Une trentaine de villes a adopté ce système. Un système dit "punitif", mais qui a fait ses preuves.

"Pas d'écologie punitive en France"

Ségolène Royal l'a quant à elle répété ce mardi : elle ne veut pas d'une "écologie punitive". A partir du 1er janvier 2016, une vignette collée sur le pare-brise des Français indiquera le niveau de pollution émise, mais sans contravention en cas de véhicule "sale".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne