Pollution : des mesures en question

FRANCE 2

Les mesures pour faire face aux pics de pollution aux particules fines dans les grandes villes sont-elles vraiment efficaces ? Faut-il s'inquiéter de la multiplication des épisodes de forte pollution ?  

Les Français toussent depuis quelques jours, malgré les restrictions de vitesse dans certaines régions. Si les véhicules les plus polluants sont interdits de circulation mercredi 27 février dans de grandes agglomérations, ces mesures sont-elles pour autant efficaces ? Ces restrictions ont fait leur preuve. En région parisienne elles peuvent occasionner une baisse de plus de 10% du nombre de véhicules polluants, moins 25% d'émission de particules. Baisse aussi de l'oxyde d'azote, particulièrement nocif pour l'appareil respiratoire.

Peut-on faire plus ?

Les mesures d'urgence sont déclenchées à l'occasion des dépassements des seuils d'alerte. Mais pour les associations de défense de l'environnement, il faudrait agir sur le long terme. En développant par exemple le covoiturage, l'usage du vélo ou en agissant sur la technologie des véhicules. Selon AirParif, la qualité de l'air s'est améliorée de 30% en Île-de-France en 10 ans. Les Franciliens restent toutefois toujours exposés à une pollution qui dépasse les seuils sanitaires recommandés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne