Pollution à l'ozone : les véhicules les plus polluants de nouveau interdits de circulation mardi à Paris et en proche banlieue

En face du bassin de la Villette, à Paris, le 5 août 2018.
En face du bassin de la Villette, à Paris, le 5 août 2018. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Seuls les véhicules classés de 0 à 3 selon l'échelle Crit'Air ont le droit de se déplacer à l'intérieur du périmètre délimité par l'autoroute A86, entre 5h30 et minuit.

La préfecture de police a annoncé, lundi 6 août, la reconduction de la circulation différenciée à Paris pour la journée de mardi en raison d'une pollution à l'ozone. La canicule va continuer de sévir et les températures les plus élevées sont attendues lundi et mardi. Suivez cette nouvelle journée de grosse chaleur dans notre direct.

 La canicule au plus fort. D'après Météo France, "le pic de canicule devrait se situer lundi sur les régions du Sud-Ouest, mardi sur celles du Nord-Est, du Centre-Est et du bassin parisien". Après une journée de dimanche encore très chaude sur la majeure partie du pays, il devrait faire 36°C à Toulouse et 37°C à Bordeaux lundi et 36°C à Paris et à Lyon mardi.

 Ça s'améliore à partir de mardi. À compter de la fin d'après-midi mardi, la France devrait mieux respirer. "L'arrivée d'une masse d'air plus maritime, venue de l'Atlantique, jouera un rôle rafraîchissant", d'après Météo France. On devrait retrouver à partir de jeudi des températures conformes, voire légèrement inférieures, à la normale saisonnière.

 Gare au pic de pollution. La circulation différenciée a été mise en place lundi à Paris et en proche banlieue parisienne et reconduite pour la jounée de mardi, en raison de la pollution à l'ozone. Concrètement, seuls les véhicules classés de 0 à 3 selon l'échelle Crit'Air ont le droit de se déplacer à l'intérieur du périmètre délimité par l'autoroute A86, entre 5h30 et minuit. Des limitations de vitesse de 20 km/h sont par ailleurs applicables sur les routes d'Ile-de-France.

Vous êtes à nouveau en ligne