DIRECT. Canicule : la circulation différenciée reconduite dimanche à Paris

A Paris, le 26 juin 2019.
A Paris, le 26 juin 2019. (MAXPPP)

Une partie de la France, notamment la région parisienne, suffoque samedi, au sixième jour d'une vague de chaleur exceptionnelle, marquée vendredi par des températures avoisinant les 46 °C dans le Midi.

C'est une nouvelle journée torride qui s'annonce. La France, qui avait battu vendredi son record absolu de température, va de nouveau connaître, samedi 29 juin, de fortes chaleurs, au sixième jour d'une canicule qui accable une grande partie de l'Europe occidentale. Cet épisode météorologique est à suivre sur franceinfo.

Circulation différenciée. La circulation différenciée est reconduite à Paris pour la journée de dimanche en raison de la canicule et de l'épisode de pollution. Comme depuis mercredi, seuls les véhicules équipés d'une vignette Crit'Air de 0 à 2 pourront circuler dans la capitale et dans le périmètre situé à l'intérieur de l'A86, jusqu'à minuit.

 Toujours 75 départements en alerte. La vigilance orange canicule a été levée samedi après-midi pour les départements de la Charente, la Dordogne, la Loire-Atlantique et la Vendée, selon le dernier bulletin de Météo France publié à 16 heures. Au total, 75 départements restent en vigilance orange.

Des températures de 35 à 40 °C attendues. Les très fortes chaleurs venues du Sahara remontent vers le nord du pays, et la région parisienne connaîtra son jour le plus torride de la semaine "avec 36 à 38 °C au maximum de la journée", prévoit Météo France. L'institut attend localement 40 °C dans l'arrière-pays méditerranéen. "Sur le reste du pays, les températures atteindront 35 à 39 °C sur la plupart des régions, dépassant localement les 40 °C dans le Centre", selon Météo France, qui maintient 79 départements en vigilance orange.

Incitation à décaler les déplacements. Pour ce week-end, qui coïncide avec les premiers départs en vacances, la ministre des Transports, Elisabeth Borne, a incité ceux qui le peuvent à "décaler leurs déplacements" en voiture comme en train, les voies ferrées ayant été mises à l'épreuve par le pic de chaleur.

Vous êtes à nouveau en ligne