Circulation alternée : une efficacité contre la pollution controversée

FRANCE 2

La circulation alternée mise en place en Ile-de-France depuis trois jours maintenant semble inefficace sur les taux de pollution. C'est en tout cas ce que révèlent les derniers relevés de particules.

Un épais voile sur le ciel de Paris et un trafic dense sur certains axes ce jeudi 8 décembre après-midi. La circulation alternée est-elle vraiment efficace ? Pas sur le trafic, selon les derniers chiffres de Airparif de mardi, la circulation n'a diminué que de 5 à 10%. Beaucoup d'automobilistes roulaient avec des plaques impaires aujourd'hui. Par simple oubli selon certains, parfois en toute conscience. Résultat, la pollution due aux particules fines n'a presque pas baissé mardi.

Les véhicules les plus polluants ne sont pas ciblés

Toute la journée pourtant, les policiers ont arrêté les contrevenants. 2 641 contrôles et 596 contraventions, mais parfois, ils ont fait preuve d'indulgence. Pas toujours respectée, la circulation alternée a une autre limite, elle ne cible pas les véhicules les plus polluants. À partir du 16 janvier prochain, chaque voiture circulant à Paris devra avoir une vignette sur son pare-brise. De verte à grise selon son degré de pollution, les véhicules les plus polluants seront interdits en cas de pic.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne