Chauffage au bois : il pollue aussi

FRANCE 2

Face au pic de pollution, le chauffage d'appoint au bois est interdit aujourd'hui, vendredi 30 décembre, en Île-de-France. Il serait responsable de près de 20% des émissions des particules fines.

Le feu de cheminée, pour Sophie, c'est un plaisir, mais surtout, c'est un chauffage d'appoint très apprécié. Et selon elle, pas de problème de pollution. Pourtant, les études sont formelles, les feux de cheminée sont responsables de 20% de la pollution totale aux particules fines. En cas de pic de pollution, comme aujourd'hui, vendredi 30 décembre, en Île-de-France, le chauffage d'agrément ou d'appoint est interdit. Une restriction jusqu'à minuit ce soir.

Des solutions pour moins polluer

Pour moins polluer, il existe des solutions comme l'insert, avec cette vitre qui ferme le foyer de la cheminée. En tout, huit fois moins de pollution. Autre possibilité, poser un filtre, mais la facture est très élevée, avec un budget de 8 000 euros. Enfin, il faut être attentif à la qualité du bois brûlé. En tout, près de 7,5 millions de foyers français se chauffent au bois.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne