VIDEO. Intempéries : à Lamalou-les-Bains, la polémique enfle après la mort de quatre personnes

AMBROISE BOULEIS et ALEXIS FISCHER - FRANCE 2

Une crue soudaine, consécutive aux fortes précipitations qui ont touché l'Hérault dans la nuit de mercredi à jeudi, a dévasté un camping de cette commune. Certains habitants ne comprennent pas comment un tel drame a pu arriver.

De la colère et des questions. Au lendemain des intempéries qui ont frappé l'Hérault et dévasté le camping de Lamalou-les-Bains après une crue soudaine de la rivière le Bitoulet faisant 4 morts, le 18 septembre, certains se demandent comment une telle catastrophe a pu se produire. 

"On ne nous a pas prévenus"

Un retraité, qui se trouvait sur le camping au moment du drame, ne cache pas sa colère : "On ne nous a pas prévenus, on aurait pu mettre des gens pour surveiller le ruisseau quand on sait qu'il y a une vigilance orange", explique-t-il. Certains habitants mettent, eux, en cause l'absence d'entretien de la rivière, alors que, selon la préfecture, le sinistre a été provoqué par la rupture soudaine d'un embâcle, un obstacle naturel de végétaux et débris obstruant le cours d'eau

Selon le maire de Lamalou-les-Bains, la menace était indécelable. Il affirme qu'il a effectué deux rondes avec ses adjoints à 20h et 22h30 sans rien constater de dangereux aux abords du cours d'eau. "Une heure et demi après, à 0h11, j'ai eu un appel des pompiers pour m'annoncer la catastrophe", explique Philippe Tailland. Pour faire la lumière sur la catastrophe et ses éventuelles responsabilités, le parquet de Béziers (Hérault) a décidé l'ouverture d'une enquête préliminaire.

Vous êtes à nouveau en ligne