CARTE. Météo : plus de 463 000 impacts de foudre enregistrés en France métropolitaine cet été

Un éclair dans le ciel du bassin d\'Arcachon (Gironde), le 28 août 2018.
Un éclair dans le ciel du bassin d'Arcachon (Gironde), le 28 août 2018. (NICOLAS TUCAT / AFP)

L'été 2018 a été particulièrement orageux, selon Météo France.

Les coups de foudre ont été particulièrement nombreux en juillet-août dans l'Hexagone. L'été 2018 a été l'un des plus orageux des vingt dernières années, comparable aux étés 2013 et 2006, selon le bilan climatique du site de Météo France.

D'après sa carte indiquant la densité d'impact de foudre au sol, 463 053 impacts ont été enregistrés. Météo France recense de nombreux épisodes orageux violents accompagnés de fortes pluies, "avec souvent plus de 30 mm en une heure". Les chutes de grêle ont été fréquentes et abondantes, avec des grêlons dépassant parfois 5 cm.

Ardèche et Gard en haut de la liste

Selon les données publiées par Météo France, les impacts de foudre ont été particulièrement nombreux dans le sud de l'Ardèche, et le nord du Gard. Dans certains endroits de ces départements, 200 impacts ont été recensés tous les 25 km2 (en rouge sur la carte), tout comme dans les Bouches-du-Rhône.

Le sud de la France a été davantage touché par la foudre que le nord : dans le Gers, les Landes, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, le Vaucluse, les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, le Var, la Haute-Marne, la Côte-d'Or, le Doubs, le Jura et l'Ain, 100 impacts tous les 25 km carrés  ont été enregistrés dans certains endroits. 

La carte des densités trismetrielle d\'impact de foudre au sol, entre juin et août 2018. 
La carte des densités trismetrielle d'impact de foudre au sol, entre juin et août 2018.  (Météo France)

En juin, "l'activité pluvio-orageuse a prédominé sur la quasi-totalité du pays du 1er au 15 juin, générant localement des perturbations et d'importants dégâts", ajoute Météo France. A cette période, dans certaines communes, comme celle de Bonnetable, dans la Sarthe, les précipitations ont été quatre fois plus élevées que la normale. En juillet, la Bretagne, l'Aquitaine, mais aussi la région Rhône-Alpes, l'Auvergne et le bassin méditerranéen ont été touchés par de forts orages avec parfois des chutes de grêle, comme dans le Jura. Les Cévennes et la Provence ont été touchées par un épisode méditerranéen intense au mois d'août, phénomène assez rare au cœur de l'été. 

 

Vous êtes à nouveau en ligne