Neige : les camions interdits trop tard ?

France 3

Comment ce phénomène météo qui n'a rien d'exceptionnel a-t-il pu provoquer une telle pagaille sur la nationale 88 (Haute-Loire) ? À qui la faute ? Les chauffeurs dénoncent un manque d'anticipation des autorités. La préfecture répond que les messages de préventions ont parfois du mal à passer.

Quand il neige, les poids lourds sèment la pagaille. Lundi 29 octobre au soir, 1 200 ont été piégés par la neige dans le Massif central. Des camions qui dérapent à l'arrêt dans les montées. Ils bloquent les véhicules et empêchent le passage des déneigeuses. Les chauffeurs expliquent qu'ils ont emprunté cette route parce que rien n'indiquait une telle situation en bas de la montagne. Pourtant, la neige était annoncée.

Alors pourquoi les poids lourds ont-ils pris la route ? Lundi, dès 9 heures du matin la neige arrive. Aucune route n'est barrée, car les prévisions sont inexactes. Il ne tombe pas un à deux centimètres par heure, mais huit à dix centimètres de neige, la préfecture ferme alors en urgence plusieurs axes.

Toutes les routes rouvertes

Autre phénomène aggravant, de nombreux véhicules n'ont pas respecté les interdictions créant des bouchons de plusieurs kilomètres. Ce mardi 30 octobre au soir, toutes les routes ont été rouvertes et selon la préfecture, il n'y a plus aucun camion bloqué.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne