Météo : 22 départements en vigilance orange, dont 18 pour neige et verglas

Une voiture sous la neige à Montpellier (Hérault), le 28 février 2018.
Une voiture sous la neige à Montpellier (Hérault), le 28 février 2018. (MAXPPP)

Plus de 4 000 foyers étaient encore privés d'électricité dans le Gard, l'Hérault et les Alpes-Maritimes jeudi à 18 heures, selon Enedis. 

La situation s'améliore peu à peu en France. Météo France maintient 22 départements en vigilance orange à la neige et au verglas, aux vents violents, aux vagues-submersion et aux inondations, jeudi 1er mars dans son bulletin de 22 heures. Les départements de l'Aude, de la Haute-Garonne, de l'Hérault, des Pyrénées-Orientales et du Tarn ne sont plus concernés par cette alerte. 4 300 foyers étaient encore privés d'électricité jeudi soir, dans le Gard, l'Hérault et les Alpes-Maritimes, selon Enedis. 

Le bulletin de Météo France, le 1er mars 2018 à 22 heures. 
Le bulletin de Météo France, le 1er mars 2018 à 22 heures.  (METEO FRANCE)

Dix-huit départements en vigilance orange neige-verglas. Dans le détail, Météo France a placé en alerte orange à la neige et au verglas l'Aisne, les Ardennes, le Doubs, la Marne, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Moselle, le Nord, l'Oise, le Pas-de-Calais, le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, la Haute-Saône, la Seine-Maritime, la Somme, les Vosges et le Territoire de Belfort. 

Quatre départements placés en alerte orange inondation, vagues-submersion et crues. La Charente-Maritime et la Gironde sont en vigilance orange aux risques d'inondations et de crues. Les départements suivants sont en alerte orange vagues-submersion : la Charente-Maritime, la Gironde, la Loire-Atlantique et la Vendée. 

Lente amélioration sur les axes routiers. La circulation sur les axes routiers s'est lentement améliorée jeudi après-midi dans l'Hérault, qui ne comptait plus aucun "naufragé" sur les autoroutes, paralysées depuis la veille par d'importantes chutes de neige. Tous ces passagers bloqués sur l'autoroute A9, à proximité de Montpellier (Hérault) ont été évacués.

 Des automobilistes toujours bloqués sur l'A9.  "Des bus ont été affrétés pour évacuer les gens qui le souhaitent et qui sont prêts à abandonner leurs véhicules", explique la préfecture de l'Hérault à franceinfo.

Vous êtes à nouveau en ligne