Montagne : quand les stations deviennent désertes

Le réchauffement climatique touche la plupart des stations de moyenne altitude, soit entre 1 200 et 2 000 mètres. Beaucoup ont déjà disparu. Pourtant, des passionnés ne baissent pas les bras.

Parfois, la neige est au rendez-vous, et laisse apparaître un manteau blanc devenu rare en moyenne montagne. En 20 ans, une centaine de stations a d'ailleurs fermé. Le manque de neige, et des infrastructures trop coûteuses ont sonné le glas d'une époque où l'or blanc faisait vivre des vallées entières. Sur la route, de Saint-Honoré, en Isère, des carcasses de bâtiments inachevés regardent vers la chaîne du Vercors.

"Un potentiel touristique pas exploité"

Dans l'ancienne station, il n'y a plus de restaurants. Les guichets sont fermés, et il ne reste plus qu'une affichette sur l'ancienne boutique de ski, témoin d'une époque où l'endroit accueillait encore des touristes. Aujourd'hui, ils ne sont plus qu'une trentaine à vivre ici. Christophe Stagnetto s'est installé ici en 2008. Photographe, il s'inspire de l'atmosphère qui y règne. L'histoire d'un rêve de grandeur percuté par les réalités économiques et climatiques. "Le site est magnifique, on a un potentiel touristique énorme, mais il n'est pas exploité", explique-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne