Hautes-Pyrénées : secourir en se protégeant

France 3

Durant l'été, les secouristes de montagne doivent toujours appliquer les gestes barrières. Des mesures de précaution valables même lors d'interventions.

Les gestes barrières s'appliquent même pour les interventions des secouristes de haute montagne. Une précaution imposée du fait de la promiscuité dans l'hélicoptère, et de la rencontre avec des victime inconnues. "Ce sont des gestes réflexes à acquérir. Se laver les mains, éviter de les apposer au niveau du visage de la victime", explique l'adjudant-chef Jean-Michel Rodé du peloton de gendarmerie de haute-montagne de Hautes-Pyrénées.

Une part de stress

Quand ils arrivent en intervention, les secouristes donnent un masque et des gants aux victimes. L'hélicoptère est nettoyé quotidiennement. "Il y a une part de stress qui est importante chez les personnes secourues, et le fait de ne pas nous voir complètement anonymise beaucoup la situation et ce qu'on peut faire passer par l'empathie avec un visage découvert", précise le docteur Pascal Fernandez, médecin urgentiste au SAMU des Hautes-Pyrénées. Depuis la base de Tarbes, les gendarmes de haute montagne interviennent dans deux départements : les Hautes-Pyrénées et la Haute-Garonne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne