Carnet blanc et rose : des belles histoires dans la neige

(CHAMPALAUNE ROMAIN/SIPA Autre)

Depuis mardi, le nord de la France est plongé dans un épisode neigeux aux conséquences désagréables : trains supprimés, vols annulés, routes gelées. Mais au milieu de la galère, il y a parfois de belles histoires. Naissance dans la neige ou belle rencontre à bord d'un train immobilisé : sélection de reportages.

Dans le Cotentin. Mardi matin, Charlène, enceinte de huit mois et demi, part de Saint-Vaast-la-Hougue pour se rendre à l'hôpital de Cherbourg, à 30 km de là. Mais à mi-chemin, elle et son compagnon se retrouvent bloqués à cause des fortes chutes de neige qui s'abattent sur tout le nord de la France. Ils appellent les secours et sont finalement emmenés en hélicoptère jusqu'à l'hôpital de Cherbourg, où l'enfant est né dans le soirée.

En Haute-Normandie.  Anaïs, 23 ans, enceinte, s'est installée exprès chez sa belle-mère cette semaine, à Offranville près de Dieppe, à 10km de la maternité, juste au cas où. Mais mardi, quand les contractions commencent, la maison est totalement piégée par la neige, impossible de sortir. Le Samu non plus n'arrive pas à accéder à la maison. Heureusement, le chef des pompiers arrive muni de son tractopelle, avec lequel il conduit dans la maison tour à tour les pompiers, le médecin et l'infirmière du Smur. À 5h45, Lisa est née. Elle et sa mère ont ensuite pu être conduites à la maternité.

À Lille. Mardi, le trafic des trains s'est figé dans le Nord. La SNCF a aménagé une rame en dortoir pour la nuit en gare de Lille Europe, avec huit voitures et 150 couchages. Dans le wagon numéro 11, grâce aux intempéries, Marie rencontre Médhi : "J 'ai fait du stop pour aller jusqu'à la gare, j'ai attendu trois heures à la gare de Béthune, je suis arrivée ici et j'ai rencontré quelqu'un, c'est pas mal quand même ".

Vous êtes à nouveau en ligne