Hautes-Pyrénées : deux skieurs espagnols tués dans une avalanche

Une avalanche dans le département des Hautes-Pyrénées, en 2009. 
Une avalanche dans le département des Hautes-Pyrénées, en 2009.  (DANIELE SCHNEIDER / AFP)

Une vingtaine de secouristes ont été mobilisés pour retrouver deux skieurs espagnols disparus dans une avalanche dans le secteur d'Aragnouet-Bielsa. Le premier a été retrouvé mort dès l'arrivée des secours. Le second n'a finalement pas survécu à ses blessures, après avoir été transporté à l'hôpital de Toulouse en "urgence absolue".

Les deux skieurs ensevelis par une avalanche samedi 3 mars près du tunnel d'Aragnouet-Bielsa (Hautes-Pyrénées) sont morts, ont appris franceinfo et France Bleu Béarn. Le premier était mort à l'arrivée des secours sur place. Le second n'a pas survécu à ses blessures. Il avait été transporté à l'hôpital de Toulouse en "urgence absolue". Il est décédé dans la soirée. Les deux skieurs faisaient partie d'un groupe de cinq personnes, les trois autres sont sortis indemnes.

Les skieurs d'origine espagnole ont été emportés par une avalanche vers midi samedi. Ils ont été retrouvés, pour le premier, grâce à son ARVA - système de détection de victime d'avalanche -, grâce au chien des CRS pour le second.

Les deux skieurs ensevelis sous plus de quatre mètres de neige

L'opération de secours a été compliquée, a indiqué le brigadier chef des CRS de Gavarnie Lionel Ferlin. "C'est une personne qui était dans le groupe de cinq, qui n'a pas été ensevelie, qui a donné l'alerte, a indiqué Lionel Ferlin. Tout de suite on a déclenché des moyens importants avec deux hélicoptères pour se rendre sur zone et envoyer au total 35 personnes pour pouvoir prospecter la zone avec des chiens d'avalanche, ce qui a permis de découvrir au bout d'un certain temps deux personnes ensevelies dont une avec une quantité de neige de plus de 4 mètres au-dessus d'elle".

Le brigadier des CRS de Gavarnie poursuit : "On a eu du mal à les retrouver du fait de l'épaisseur de neige qui recouvrait les personnes. Quand il y a plus de 4 mètres de neige c'est très compliqué."  

Les deux skieurs étaient dans une zone de montagne fréquentée, mais pas dans une station de ski. Au moins une vingtaine de personnes ont été mobilisés pour les retrouver. L'avalanche n'a pas affecté la circulation de ce tunnel très fréquenté.

Vous êtes à nouveau en ligne