Avalanche d'Entraunes : "Manifestement, il n'y avait pas assez de distance entre les randonneurs"

(LAURENT DARD / MAXPPP)

Après l'avalanche qui a fait 4 morts près d'Entraunes (Alpes-Maritimes), Dominique Létang, directeur de l'association nationale d'étude de la neige et des avalanches a dit vendredi sur franceinfo être "surpris et amer de voir autant de personnes emportées sur la même avalanche".

Une avalanche a tué quatre personnes dans le massif de l'Estenc, près d'Entraunes (Alpes-Maritimes). "Je suis une fois encore surpris et amer de voir autant de personnes emportées sur la même avalanche", s'est désolé vendredi 2 mars sur franceinfo Dominique Létang, directeur de l'association nationale d'étude de la neige et des avalanches. "Manifestement, il n'y avait pas assez de distance entre les randonneurs", a-t-il estimé. "C'est là qu'il y a une erreur."

"L'avalanche, on ne l'évitera pas"

Lors de randonnées en haute-montagne, il faut "respecter les grandes distances entre les personnes lorsqu'il y a une instabilité du manteau neigeux", rappelle Dominique Létang. "Cela veut dire parfois plusieurs dizaines de mètres voire une centaine de mètres pour éviter tout accident. Et être porteur du matériel de détection de victimes d'avalanche, pelles et sondes, dans le sac." Dominique Létang souligne que "l'avalanche, on ne l'évitera pas". Il dit comprendre de déplorer "une victime par avalanche mais pas cinq ou six personnes emportées sur la même avalanche."

Les conditions délicates actuelles en montagne

Le directeur de l'association nationale d'étude de la neige et des avalanches attire l'attention sur les conditions délicates en montagne actuellement. "On a un risque quatre sur cinq sur l'échelle européenne du risque d'avalanche" sur les Alpes du sud, où "il faut être extrêmement prudent parce qu'il y a un risque avéré sur toutes les pentes", dans les Hautes-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence et Alpes-Maritimes.

Les conditions météorologiques de cet hiver ne rendent pas les conditions "forcément plus dangereuses mais plus délicates". Il explique que "le matériau neige est très complexe."

On a une succession de chutes de neiges très importantes, accompagnées de vents très violents créant des plaques à vent sur toutes les pentes.Dominique Létang, directeur de l'association nationale d'étude de la neige et des avalanchesà franceinfo

Dominique Létang comprend que les gens aient envie de sortir, "sevrés de beau temps." Mais malheureusement c'est souvent "instable" depuis le début de la saison. Il a conseillé "d'éviter le hors-piste."

Vous êtes à nouveau en ligne