Avalanche aux Deux Alpes : le professeur reste en garde à vue pour homicides involontaires

FRANCE 2

L'enseignant du groupe de lycéens est au coeur de l'enquête. Il aurait effectué en novembre un séjour en hôpital psychiatrique.

Depuis l'avalanche survenue aux Deux Alpes (Isère) et dans laquelle deux lycéens ont perdu la vie, le professeur de sport qui les encadrait n'a pas quitté le CHU de Grenoble. Soigné pour un traumatisme crânien et une fracture, c'est à l'hôpital que se déroule son audition. "Ce qui justifie cette garde à vue, c'est que nous avions quelques difficultés  à l'entendre sans mesures de contrainte", explique Jean-Yves Coquillat, procureur de la République à Grenoble. 

Un professeur aimé de ses élèves

Ce professeur était-il à même d'encadrer les élèves ? En novembre dernier, le professeur aurait fait un séjour en hôpital psychiatrique et aurait pris des antidépresseurs. Le jour de l'accident a-t-il autorisé les élèves à s'engager sur la piste de l'accident et signalée comme telle, ou a-t-il été débordé par les élèves qui depuis le matin voulaient skier sur cette piste. Les anciens élèves partis au ski avec lui gardent un bon souvenir de ce professeur. "La seule chose à dire, c'est que c'était un bon prof donc on le soutient", explique une jeune fille. "Il était à l'aise avec la montagne, avec le ski, avec tout le monde", explique un autre. Dans cette affaire, les auditions se poursuivent, une quarantaine de personnes doit être entendue par les enquêteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne