Avalanche aux Deux-Alpes : une enquête ouverte après la mort de trois skieurs dont deux lycéens

Des bougies ont été déposées dans la soirée du mercredi 13 janvier devant l\'établissement scolaire Saint-Exupery à Lyon (Rhône), en mémoire des victimes de l\'avalanche qui a fait trois morts, dont deux lycéens. 
Des bougies ont été déposées dans la soirée du mercredi 13 janvier devant l'établissement scolaire Saint-Exupery à Lyon (Rhône), en mémoire des victimes de l'avalanche qui a fait trois morts, dont deux lycéens.  (JEFF PACHOUD / AFP)

Trois personnes, dont deux adolescents, ont été tués sur la piste noire de Bellecombe. 

Une dizaine d'élèves et leur professeur ont été emportés par une avalanche aux Deux-Alpes, en Isère, mercredi 13 janvier. On compte trois morts : deux élèves, dont un adolescent de 14 ans, et un Ukrainien extérieur au groupe, a annoncé la préfecture de l'Isère.

Une enquête ouverte. Une enquête de flagrance a été ouverte, confiée à la gendarmerie. Outre la raison pour laquelle ces élèves se trouvaient sur la piste, elle devra déterminer aussi comment, ou par qui, la coulée de neige a été déclenchée.

Un blessé grave. Le pronostic vital d'un professeur blessé, transporté à l'hôpital, n'est pas engagé. Tous les autres sont "sains et saufs" et vont être reconduits en car à leur lycée Saint-Exupéry de Lyon, selon un communiqué du ministère de l'Intérieur.

Un groupe d'élèves de Lyon. La dizaine d'élèves appartenait au groupe scolaire (collège-lycée) Saint-Exupéry, de Lyon (Rhône). Un numéro d'urgence a été mis en place par le rectorat pour les familles : il s'agit du 04 72 80 60 60. 

La piste était fermée. Selon le service communication de la station des Deux-Alpes contacté par francetv info, la piste de Bellecombe était fermée. Une information confirmée par le maire de Venosc, l’une des deux communes de la station des Deux-Alpes, au Dauphiné Libéré.

Vous êtes à nouveau en ligne