Météo : c'est pour quand, le retour du soleil ?

Des supporters sous la pluie, devant l\'écran géant du Champs-de-Mars à Paris, pour suivre les matchs de l\'Euro, le 12 juin 2016.
Des supporters sous la pluie, devant l'écran géant du Champs-de-Mars à Paris, pour suivre les matchs de l'Euro, le 12 juin 2016. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Francetv info a interrogé, lundi, un météorologiste pour en savoir plus sur cette météo pourrie qui déprime la France depuis plusieurs semaines. 

Après un mois de mai particulièrement pluvieux, nous pensions enfin revoir le soleil. Il n'en est rien. Alors que nous sommes à la mi-juin, cette semaine s'annonce encore très morose. Au programme dans la plupart des régions : de la grisaille, des averses et des coups de tonnerre. Quand pourrons-nous enfin profiter d'un temps clément et de températures douces ? Francetv info a posé la question à Ludovic Lagrange, météorologiste à MétéoGroup.

Francetv info : Le soleil va-t-il bientôt faire son retour ? 

Ludovic Lagrange : Le problème, c'est que l'anticyclone des Açores ne fait pas son travail. Il campe actuellement au-dessus de ces îles, situées au large du Portugal. En cette saison, il devrait normalement s'étaler sur la France. Nous restons donc sous l'influence des dépressions. Toute cette semaine, nous allons connaître des averses et des coups de tonnerre. Le Sud-Est ne sera pas épargné et connaîtra, mercredi et jeudi, un temps instable.

Mais n'ayez crainte, une amélioration est attendue dès ce week-end. Les journées de samedi et dimanche ne seront pas forcément beaucoup plus ensoleillées, mais le temps sera plus sec. La semaine prochaine, les températures devraient être de saison, mais la France restera divisée en deux, avec une moitié sud ensoleillée et une moitié nord plus nuageuse.

Confirmez-vous que ce printemps a été particulièrement maussade

Nous nous plaignons tous plus de la grisaille que de la fraîcheur. Depuis le début du mois de mai, nous connaissons un gros déficit d'ensoleillement sur la moitié nord. Dans ces régions, nous n'avions plus connu une telle situation depuis 1984. Pour une ville comme Beauvais (Oise), il faut même remonter jusqu'en 1958 pour observer un si faible niveau d'ensoleillement, sur la période allant du 18 mai et le 18 juin.

Peut-on tout de même espérer un bel été ? 

Il n'y a heureusement pas de relations de cause à effet entre cette météo maussade et le temps que nous connaîtrons cet été. Ce n'est pas parce qu'il a beaucoup plu ces dernières semaines que nous n'aurons pas le droit à des mois de juillet et août beaux et ensoleillés.

Rappelons tout de même que notre mémoire est sélective : si nous gardons tous en tête ces semaines passées sous la pluie, nous oublions que le printemps précédent était clément. Tout cela est dû à la variabilité naturelle de notre climat.